Covid-19 : la vente d'autotests prolongée en grandes surfaces jusqu'au 15 février 2022

|

L’arrêté publié ce samedi 22 janvier 2022 au Journal Officiel (Arrêté du 21 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 1er juin 2021) prolonge la vente des autotests en grandes surfaces jusqu'au 15 février.  

La grande distribution a déjà vendu 16,9 millions d'autotests
La grande distribution a déjà vendu 16,9 millions d'autotests© 123rf/coffe72
Voici le préambule publié ce matin au Journal Officiel de l'Arrêté du 21 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 1er juin 2021: «Considérant que l'autorisation de vente au détail, à titre exceptionnel, des autotests en dehors des officines de pharmacies, a permis de faire face à la très forte demande ; que la soutenabilité de la stratégie de dépistage, dans un contexte de circulation intense du variant OMICRON du virus SARS-COV-2, implique de prolonger une fois la durée de cette dérogation de quinze jours, soit jusqu'au 15 février 2022 ». Et dans le texte il est clairement indiqué: «3° Au IV bis, la date : « 31 janvier 2022 » est remplacée par la date: « 15 février 2022».
Voilà qui ne devrait pas plaire aux pharmaciens.... Et qui devrait être un joli casse-tête d'approvisionnement pour les distributeurs, notamment pour les autotests venus d'Asie... Hier, NielsenIQ avait estimé que depuis l’autorisation de commercialisation des autotests en grande distribution, il s’en est vendu 16,9 millions, soit un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros.
Rien qu’en janvier, le coût des tests pour l’état, qui comprend donc les PCR, les antigéniques et les autotests à certaines conditions, s’élèvera à 1,5 milliard d’euros, a rappelé samedi sur France Info TV le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt, contre 6,9 milliards d’euros pour l’ensemble de l’année 2021.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter