[Covid-19] PicWicToys revendique "le droit de jouer à armes égales"

|

Dans un communiqué PicWicToys dénonce la concurrence déloyale qui favorise les pure players et plateformes de e-commerce. Dans un souci d’équité, l’enseigne de jeux et jouets demande la réouverture de ses magasins.Voici le communiqué de l'enseigne du dimanche 1 novembre 2020.   

"Nous exigeons des règles du jeu claires dans un souci d'équité entre les formes de commerce."
"Nous exigeons des règles du jeu claires dans un souci d'équité entre les formes de commerce."© V.Y. / LSA
"À travers le référé qu'envisage de déposer la FCJPE (Fédération des Commerces Spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant) devant le Conseil d’Etat, PicWicToys souhaite dénoncer la violation manifeste du principe d’égale concurrence.
Cette action n'est pas directement dirigée contre les acteurs de la grande distribution, nous ne voulons pas opposer les commerçants physiques entre eux . Nous ne réclamons pas la fermeture de leurs rayons de jouets mais nous demandons la réouverture de nos magasins dans des conditions de sécurité maximales pour nos clients, une évidence pour des spécialistes
des jeux et jouets pour qui la sécurité est un point d'orgue.
Nous exigeons des règles du jeu claires dans un souci d'équité entre les formes de commerce. Aujourd'hui, le jouet est vendu par tous, excepté par ceux dont c'est le métier ! La distorsion de concurrence favorise surtout les pure players et plateformes de
e-commerce comme Amazon, pour qui le gouvernement n'applique aucune restriction.
Les enseignes de jouets versent un impôt local pour chaque client en magasin contrairement aux plateformes qui bénéficient pourtant des infrastructures et des services de l’État pour livrer leurs clients.
C’est là notre vrai combat ! L’Etat doit garantir à tous des règles de concurrence loyales et équitables et s’assurer de leur bonne application.
La période que nous nous apprêtons à vivre aura de nombreuses conséquences, tant économiques que sociales. Protéger et accompagner les français durant cette privation de liberté, c’est aussi préserver leur bien-être moral, leur équilibre et leur espoir. Nous devons permettre à nos enfants de continuer à rêver et se projeter dans un monde meilleur. Ils ont besoin de jouer autant que d’aller à l’école, c’est l'essence même de l'enfance. C’est ainsi qu’ils se construisent et apprennent à devenir des adultes équilibrés.
Nous sommes convaincus plus que jamais, que le foyer doit rester une bulle de liberté et d’épanouissement. Les familles doivent pouvoir se réunir pour un moment de partage autour d’un jeu de société ou encore préparer sereinement les fêtes de Noël tant attendues... C'est
pour cela que nous demandons de pouvoir continuer à remplir notre mission en portant les valeurs qui nous sont essentielles".
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter