Marchés

Covid-19, un an après : les patrons de la grande consommation se souviennent

Covid-19, un an après : les patrons de la grande consommation se souviennent

|

DossierINTERVIEW C'était il y a un an. Le 17 mars 2020, la France entrait dans son premier confinement, et par là-même dans une période d'incertitude dont elle n'est toujours pas sortie. Alors qu'un troisième confinement vient d'être instauré dans 16 départements, LSA fait le bilan de ces douze mois hors normes à travers une série d'interviews de dirigeants de la distribution et de l'industrie de la grande consommation. Ils y livrent leur souvenir très personnel de cette journée déjà historique, mais aussi les leçons qu'ils tirent de la pandémie. 

La fermeture des rayons non essentiels des grandes surfaces lors du deuxième confinement restera un épisode marquant pour les distributeurs et les industriels.
La fermeture des rayons non essentiels des grandes surfaces lors du deuxième confinement restera un épisode marquant pour les distributeurs et les industriels.© Morgan Leclerc

 

 

 

  • Dominique Schelcher, président de Système U : "Dans mon magasin, j’ai trouvé une équipe au fond du trou le 16 mars au soir. Les clients ne respectaient plus rien et s’arrachaient les produits"

 

 

  • Stéphanie Domange, PDG de Mars Wrigley France : "J’ai souvenir d’un mardi qui vous plonge dans une expérience inédite et bouleversante, aussi bien sur le plan professionnel, en tant que dirigeante, que sur le plan personnel en tant que citoyenne"

 

 

  • Florian Delmas, DG du groupe Andros : "Je ne vois pas comment on aurait pu gérer cette crise dans les 25 pays où nous sommes implantés de manière centralisée, depuis le siège"

 

  • Michel-Edouard Leclerc, président des centres E.Leclerc : "Je suis pourtant un grand lecteur de science-fiction qui regorge de ces histoires de pandémies. Mais je ne me figurais vraiment pas, ce jour-là, une crise aussi longue, complexe et d’une telle ampleur."

 

  • Olivier Pechereau, DG de PepsiCo France : "Nous avons déployé le télétravail avant que le gouvernement ne le demande. A l’époque, on nous a pris pour des fous !"

 

 

 

 

  • Céline Brucker, DG L'Oréal Grand public France : "La question du pouvoir d’achat va plus que jamais être clef"

 

  • Jean-Denis Deweine, DG d'Auchan Retail France : "Nous avons réalisé un lundi de mars le chiffre d’affaires du 23 décembre, mais en vendant des pâtes, du riz, du lait, des œufs"

 

 

Philippe Gueydon, PDG de King Jouet : "Ce que nous ne referions pas non plus, c’est le « stop & go » que nous avions été contraints de faire lors du premier confinement faute de visibilité"

 

 

 

 

Covid-19, un an après : les patrons de la grande consommation se souviennent
suivant
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter