Crayon de Coulis décore les assiettes salées en couleurs

|

Ces « crayons de couleurs », qui puisent leurs teintes dans les plantes aromatiques, ont été inventés par le spécialiste des surgelés pour agrémenter des compositions inédites. LSA vous présente le lauréat de la catégorie Surgelés des Trophées de l'Innovation 2017. 

Crayon de Coulis décore les assiettes salées en couleurs
Crayon de Coulis décore les assiettes salées en couleurs

Les plus

  • La solution pour dresser des assiettes salées aussi décorées et colorées que les desserts
  • Des coulis à la fois beaux et bons, aux vertus aromatiques
  • De petits produits rémunérateurs pour animer la froideur du rayon surgelés

A leur époque, le passage à la couleur de la photo, du cinéma ou de la télé fut unanimement célébré. C’est une semblable révolution, à son échelle, que Charles Darbonne, le président de Darégal, a voulu apporter avec Crayon de Coulis dans l’art culinaire de décorer les assiettes salées. Si la palette de coloris pour enluminer les desserts, du chocolat aux extraits de fruits, est des plus riches, « à part le marron, le noir et… le marron puisés dans le vinaigre balsamique, plaisante Charles Darbonne, le spectre de teintes s’avère des plus limités pour orner les autres plats ».

Ce qui satisfait mal l’imagination de consommateurs abreuvés d’émissions télé magnifiant la dimension visuelle de la gastronomie. « Nous, nous aimons la couleur, enchaîne le patron du leader mondial des herbes aromatiques. Nous avons donc apporté du vert avec le basilic, du jaune avec le poivron et le thym-citron, de l’orange avec le poivron rouge et le romarin, du pourpre avec la betterave rouge et le gingembre. » L’idée est transcendée dans le nom Crayon de Coulis, des plus explicites. Avec, en prime, un tube à embout fin emballé comme un rouge à lèvres, qui appuie la démonstration. Le produit est en vente exclusive chez Picard, partenaire de Darégal depuis quarante ans.

D’autres coloris en réserve

Mais d’où est né ce talent de coloriste chez Darégal ? De la restauration. « Notre responsable de l’innovation, Mélodie Azun-Lopez, avait conçu, en collaboration avec Christian Le Squer, chef étoilé du palace parisien George V, une gamme de coulis plébiscités en 2015 d’un Grand Prix Sirha, le salon professionnel de la restauration et de l’hôtellerie », raconte Charles Darbonne. Le succès est tel que les professionnels suggèrent d’emblée une déclinaison pour le grand public. Il suffira de choisir parmi la douzaine de coulis déjà conçus. Et surtout de décliner le format originel de 250 ml en crayon unitaire de 50 ml. Il suffit de laisser le produit décongeler en froid positif dans le réfrigérateur, où il se conserve quinze jours. En plus de leur utilité décorative, les coulis servent aussi de condiments.

Et Darégal a, bien sûr, d’autres crayons dans sa boîte à couleurs : le vert anisé de l’estragon, le vert citrus de l’aneth-citron ; l’orange feu du piment-gingembre… Le patron, incarnant la cinquième génération Darbonne d’une marque créée il y a cent trente ans, se félicite de sa dernière invention « qui apporte enfin du neuf dans le rayon si figé des surgelés ! ». 

« Riches de la palette de nos herbes aromatiques, nous lançons cette gamme colorée qui permet d’ajouter à ces plats salés des touches visuelles aussi variées et savoureuses que celles des compositions sucrées ! » 
Charles Darbonne, président de Darégal

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2486-2487

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message