Tout le dossier Tout le dossier

Crise agricole : "Nous demandons à la grande distribution la constitution d’un fonds de financement"

A l’occasion de la mobilisation du monde agricole ce jeudi 3 septembre 2015 organisée par la FNSEA, Guillaume Roué, président d’Inaporc, interprofession de la filière porcine, revient sur les causes de la crise profonde qui touche la filière et les moyens d’en sortir. Entretien.

Partager
Crise agricole :
Guillaume roué est président d'Inaporc, l'interprofession de la filière porcine

Ce jeudi 3 septembre, vous avez répondu présent à l’appel de la FNSEA. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Je participe à la manifestation à titre personnel. Je suis éleveur. Inaporc n’a pas donné de consigne à ses adhérents. Mais il est important de continuer à faire entendre nos voix. La crise qui touche la filière porcine est profonde et il faut trouver un moyen d’en sortir.

De quelle façon ?

Depuis le mois de juin, nous avons engagé des discussions avec la grande distribution à qui nous demandons la création d’un fonds doté de 250 M€ par an pour une période de trois ans.

Mais de quelle façon serait alimenté ce fonds?

Par une contribution de 20 centimes d’euros sur chaque kilogramme de viande de porc vendu au consommateur. Je vous rappelle que la consommation de viande de porc s’élève à 32 kilogrammes par an et par Français. Pour le consommateur, cette contribution s’élèverait à 6,40 € par an, soit le prix d’un paquet de cigarette. Nous ne parlons pas de taxe mais bien d’une contribution de la part des consommateurs. Le fonds constitué permettrait ainsi aux exploitations de se moderniser et de se restructurer afin de revenir dans la course. Ce type de dispositif qui a déjà été mis en place pour d’autres filières en difficulté, notamment les pêcheurs qui, dans le passé, ont dû faire face à l’augmentation du prix du gazoil, n’a pas vocation à être pérenne mais doit permettre de sortir de la crise.

Comment ce projet est accueilli par la grande distribution ?

Nous avançons et je suis plutôt confiant. J’ai bon espoir que ce dossier soit bouclé d’ici la fin de l’année. Sur le plan de la compétitivité, la Franc est larguée. Les Français ont voulu un système de protection sociale qui n’a rien à voir avec ce qui existe ailleurs en Europe. Cela se traduit par des charges et une fiscalité très lourde. Ces choix doivent être assumés, y compris sur le plan de la consommation. La guerre des prix doit cesser. Il en va de la production agricole et donc de la sécurité alimentaire.

En dehors de la création de ce fond, quels autres leviers pourraient être utilisés pour tenter de sortir de la crise ?

L’équilibre de la filière porcine est conditionné par des facteurs qu’elle ne maîtrise absolument pas. Je pense en particulier au prix de l’alimentation animale qui représente 70% du coût de production d’un porc. Depuis 2008, le cours des céréales se montre extrêmement volatile en raison d’une demande des marchés internationaux et d’une situation spéculative. Il faut arriver à trouver une formule de sécurisation de ce coût de revient. En France, la baisse de la consommation de la viande de porc est une réalité. La nécessité de trouver de nouveaux débouchés à l’export s’impose. Mais encore faut-il être compétitif face aux Espagnols et aux Allemands…

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Distributeurs

Crise porcine : les distributeurs favorables à la création d’un fonds de solidarité pour les éleveurs

Economie

[Crise agricole] Stéphane Le Foll détaille les aides globales à l'agriculture

Economie

Les manifestations agricoles se poursuivent en Bretagne et dans le Sud-Ouest

Economie

Stéphane Le Foll tente d'endiguer la colère des agriculteurs

MDD

Auchan s’engage avec deux partenaires producteurs pour sortir de la crise laitière

Législation & Economie

Le salon de l'Agriculture se tiendra en pleine crise de volatilité des prix des produits agricoles

Producteurs Laitiers

Crise laitière : Stéphane Le Foll appelle les acteurs à suivre les recommandations du médiateur

Economie

Interview de Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la Forêt : "Les distributeurs ne sont pas responsables de la crise agricole"

Législation & Economie

Crise agricole : Manuel Valls annonce 3 milliards d'euros d'aide sur trois ans

Economie

Qui est (vraiment) Xavier Beulin, le président de la FNSEA ?

Entreprises

Crise des éleveurs : les acteurs de la filière jouent la carte de l’apaisement

Prix

Crise laitière : les fédérations veulent des mesures d'urgence

Frais non laitier

Les éleveurs se rassemblent à Paris pour promouvoir les "Viandes de France"

Economie

Crise agricole : les distributeurs jouent-ils le jeu ? [Diaporama]

Frais non laitier

Crise de la filière porcine : Bigard et la Cooperl, grands absents de la réunion au ministère de l’Agriculture

Frais non laitier

Bercy détaille les mesures de soutien aux éleveurs

Distribution

Prix du lait : accord trouvé pour une revalorisation

Distributeurs

Crise des éleveurs : l’ensemble des acteurs de la filière de nouveau réunis

Frais non laitier

Crise des éleveurs : "Viandes de France", le nouveau logo qui existe déjà...

Industriels

Eleveurs : pourquoi la tension ne retombe pas ?

Frais non laitier

Crise des éleveurs : selon Stéphane Le Foll, 10% des éleveurs au bord du dépôt de bilan

Distributeurs

Les centres E. Leclerc soutiennent les éleveurs de porc, bœuf et lait

Distributeurs

Xavier Beulin (FNSEA) craint des actions de désespoir des producteurs durant l'été

Distributeurs

Le soutien aux éleveurs bovins, enjeu de communication des distributeurs

Distributeurs

Lidl soutient les éleveurs bovins

Distributeurs

Crise agricole : les producteurs s'en prennent à des supermarchés dans l'Ouest

Distributeurs

Crise du bœuf: des abattoirs bloqués un peu partout en France

Distributeurs

Prix du porc: Agromousquetaires affirme sa démarche de soutien aux éleveurs

Frais non laitier

Crise de la filière porcine : réunion sous haute tension au ministère de l’Agriculture

Frais non laitier

Accord transatlantique : les professionnels de la filière bovine partent en campagne auprès des élus et de l’opinion publique

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Alimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

MAANOS

MAANOS

Massages bien-être, massages sportifs, massages sur mesure

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS