Crise du beurre : stabilisation des ventes et taux de rupture record

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Sur la 1ère semaine de novembre, les ventes de beurre se sont stabilisées en volume. Les raisons : phénomène de stockage des précédentes semaines et ruptures engendrant des reports d’achat.

Les ventes volume de beurre reculent de 2 % du 30 octobre au 5 novembre en GMS
Les ventes volume de beurre reculent de 2 % du 30 octobre au 5 novembre en GMS

Près de 140 000 tonnes de beurre ont été vendues en grande distribution du 30 octobre au 5 novembre, soit un chiffre proche de la normal. Si l’explosion des ventes s’achève c’est pour plusieurs raisons : phénomène de stockage des consommateurs sur les précédentes semaines et ruptures engendrant des reports d’achat à plus tard ou sur d’autres catégories, la margarine ayant encore ses ventes en progression de 10 %.

En effet, les rayons ont été peu fournis cette semaine avec un taux de rupture de 53 % sur la période, soit la moitié de la demande qui n’a pu être satisfaite. Si tout le territoire est touché, il existe des disparités en fonction des enseignes et des magasins. Un quart des points de vente ont connu un taux de rupture avoisinant les 70 %.

Si les ventes volumes se sont stabilisées sur la semaine à -2 %, les ventes valeur sont en forte hausse (+17 %). Un écart qui s’explique par l’inflation sur le beurre de près de 10 % en un an. Les premiers prix sont les plus inflationnistes (+33 %), mais les autres sont également touchés : les MDD (+10 %), le bio (+9 %), et les marques nationales (+9 %).

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA