Crise du lait : Lactalis dénonce les accusations trompeuses de la FNPL et de la FNSEA

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Lactalis est dans le viseur des fédérations de producteurs qui l’accusent de ne pas tenir ses engagements pris sur la revalorisation du prix du lait lors de la réunion tenue le 24 juillet avec le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll. Lactalis dénonce ces allégations et confirme le respect de ses engagements.

Lactalis dénonce les accusations de la FNPL et de la FNSEA
Lactalis dénonce les accusations de la FNPL et de la FNSEA© PhotoSG

Dans le contexte de la crise laitière qui sévit en Europe, le groupe laitier Lactalis dénonce certaines accusations de la Fédération Nationale des Producteurs Laitiers (FNPL) et de la Fédération Nationale des Syndicats d’exploitants Agricoles (FNSEA) stipulant que le groupe se désolidariserait du consensus et des engagements de revalorisation des prix du lait, pris lors de la réunion du 24 juillet avec le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Le leader mondial du fromage affirme que, dans le cadre de ce consensus, le fruit des hausses acceptées par ses clients sera intégralement affecté au prix du lait payé aux producteurs. Par ailleurs, il rappelle que lors de cette réunion, aucun accord de prix n’a été discuté et que les 340 euros/1 000 litres annoncé par les fédérations sont trompeuses. Selon Lactalis, « la crise des marchés s’aggrave et la filière laitière a besoin d’autre chose que de polémiques ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA