Crus d’exception en capsules

|
Le partenariat entre les cafés Méo et Monoprix a permis de mettre en place une offre premium dans les capsules compatibles Nespresso.
Le partenariat entre les cafés Méo et Monoprix a permis de mettre en place une offre premium dans les capsules compatibles Nespresso.© dr

Tirer parti de l’image de Monoprix pour construire le déploiement national de la marque, c’était le pari de Méo, société présente sur le marché du café depuis 1928. Après une analyse pointue de l’offre existante sur les capsules compatibles avec les machines Nespresso, Méo Café a proposé trois crus d’exception d’éditions limitées en étuis de dix capsules au prix de 3,29 €. « Il s’agit de pures origines issues d’Amérique, d’Asie et d’Afrique », précise Pascal Leleu, directeur commercial de Méo.

Les continents, représentés par des couleurs différentes, sont la clé d’entrée de ces références pour offrir une balade gourmande aux consommateurs. Soutenues par la mise en place de différents leviers de communication : stops-rayon, prospectus au niveau national en février 2014 pour une proposition de lot virtuel et page de pub dans Métro : « Cafés Méo chez Monoprix, vous allez aimer boire la tasse ! » Monoprix a mis à disposition ses écrans plasma et relayé l’arrivée des cafés Méo sur ses pages Facebook et Twitter. Sans oublier des ateliers de dégustation Méo, où des hôtesses proposaient les crus à tester avec des machines Nespresso.

Les résultats sont probants : 40 000 boîtes ont été écoulées sur trois semaines en février et mars 2014.

Méo

  • 3 références d’éditions limitées à 3,29 € l’étui
  • 175 M € de chiffre d’affaires en 2013
  • Des écrans plasma dans les 55 plus gros magasins? 40 000 boîtes écoulées en trois semaines

Source : Méo 



Sylvie Lavabre

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2336

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous