Culture : Virgin en partie repris par Naïve ?

|

Un label de musique reprenant un distributeur culturel ? Étonnant de prime abord. Mais, à y bien réfléchir, de prime abord seulement. D'abord parce que derrière Naïve se cache un certain Patrick Zelnik, lequel était de l'aventure originelle de Virgin, avec Richard Branson, en 1988. Et qu'il y était resté jusqu'en 1997, date à laquelle il avait quitté la présidence du conseil d'administration. C'est dire si l'homme connaît l'entreprise. Et puis ensuite parce que des exemples étrangers plaident pour ce genre d'alliance : pour conclure l'accord, dont on ignore le nombre de points de vente qu'il pourrait concerner, Patrick Zelnik souhaiterait s'allier avec le britannique Rough Trade, autre label indépendant disposant de deux magasins à Londres. Le tout serait couronné de succès : « Des taux de croissance à deux chiffres », avance Patrick Zelnik, certain qu'il y aurait là une voie à suivre. « J'ai plusieurs concepts dont je ne peux pas parler ici, plusieurs idées qui pourraient relancer la chaîne », laisse-t-il entendre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2258

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous