Customisation : Le sur-mesure à toutes les sauces

|

Dossier Le DIY (Do it yourself) a la cote aux outre-Atlantique. Les enseignes l'ont bien compris et proposent aux clients des expériences de plus en plus poussées de customisation des produits.

L'enseigne Build a bear ne propose a priori que des ours en peluche. Mais ces ours-là, vous ne les trouverez pas ailleurs. Il en effet possible d'acheter des accessoires pour les personnaliser, mais aussi d'ajouter une couleur, une inscription sur le ventre... Le slogan de l'enseigne se vérifie : « L'endroit où on fabrique les meilleurs amis... »
L'enseigne Build a bear ne propose a priori que des ours en peluche. Mais ces ours-là, vous ne les trouverez pas ailleurs. Il en effet possible d'acheter des accessoires pour les personnaliser, mais aussi d'ajouter une couleur, une inscription sur le ventre... Le slogan de l'enseigne se vérifie : « L'endroit où on fabrique les meilleurs amis... »© DR

On pourrait y voir un paradoxe. À l'heure où tout le monde veut le même smartphone, la même marque de jean's ou le même modèle de sneakers, personne ne veut ressembler à tout le monde. Résultat : on customise sa paire de baskets, on rajoute un imprimé sur un tee-shirt ou on achète une coque de smartphone pour se démarquer. Les enseignes ont bien intégré cette envie, et comme elles ne disposent pas d'autant de choix que les e-commerçants, elles offrent la possibilité à leurs clients de customiser leurs produits en magasin. Que ce soit dans le sport (Nike et Converse stores), le textile (C Wonder propose de créer ceintures et bijoux personnalisés) ou le jouet (l'enseigne d'ours en peluche Buil a bear), la customisation dans le point de vente a un double avantage : personnaliser un produit et créer une expérience en magasin. Apple avait été un des pionniers dans ses Apple stores à proposer notamment des gravures au dos des iPhone et iPad notamment. Maintenant tous s'y mettent. C'est MaketBot qui a poussé le concept le plus loin. Et pour cause. Ce magasin vend des imprimantes 3D (comptez 2 000 $ à peu près) qui permettent de créer toutes sortes d'objets en plastique (jouets, t-shirts, gadgets divers...). Des objets que l'on peut acheter en magasin et voir ainsi l'imprimante à l'oeuvre. Le futur du commerce ?

À RETENIR

Le sur-mesure permet tout à la fois de créer une expérience en magasins et de se démarquer du web.

 

Nike

 

Dans le magasin Nike Running de la 5e avenue (mais aussi depuis le site internet de la marque), les clients peuvent choisir un modèle de baskets, et, grâce à des bornes tactiles, le faire évoluer : inscription sur le talon, couleur de la semelle, de la languette… L’acheteur peut ensuite la récupérer au magasin.

 

Makerbot

 

Le magasin d’imprimantes 3D propose à ses visiteurs une étonnante attraction : faire une impression en trois dimensions de sa tête. Pour 20, 40 ou 60 $ en fonction de la taille, le client fait scanner son visage dans une cabine. L’imprimante en fait alors une petite statuette colorée. Ou comment rendre attractif un produit d’ordinaire réservé aux professionnels.

 

Et Aussi...

- CONVERSE STORE Des écrans d'iPad sont à la disposition des clients pour customiser les chaussures Converse avec des décors, des messages ou encore des lacets de différentes couleurs.

- C. WONDER L'accessoire devient essentiel dans la garde-robe. L'enseigne C. Wonder l'a bien compris qui propose de confectionner en magasin ses propres ceintures et bijoux avec des lettres dorées.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2259

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message