Cyrille Barbier et Frédéric Betton : Les deux visages de la proximité d'Intermarché

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Cyrille Barbier et Frédéric Betton chapeautent à eux deux la cellule proximité d’Intermarché. Le premier est un Francilien pur jus, à la tête des magasins Intermarché Express. Le second tient les rênes des points de vente ruraux Intermarché Contact. Portraits de ces deux chefs d’entreprise des villes et des champs, qui font front commun pour développer ce circuit.

Cyrille Barbier (à gauche) et Frédéric Betton (à droite) se rendent chaque mois en région pour échanger sur les bonnes pratiques avec les adhérents.
Cyrille Barbier (à gauche) et Frédéric Betton (à droite) se rendent chaque mois en région pour échanger sur les bonnes pratiques avec les adhérents.© photos : Pierre VASSAL/HAYTHAM

En avril 2015, quand Cyrille Barbier devient référent de la nouvelle enseigne des Mousquetaires baptisée Express, qui incarne la proximité urbaine, il ne connaît pas encore son homologue Frédéric Betton. Lui est en charge des petits magasins Contact, présents en milieu rural. Loin de former un duo au quotidien dans leur travail, les deux hommes planchent, durant leur tiers-temps spécifique au groupement, sur des thématiques communes. Et se rapprochent réellement en 2016. Une année clé pour Intermarché : le distributeur annonce alors un plan stratégique à cinq ans que les états-majors ont pris soin d’expliquer en régions. Les deux hommes font partie de cette tournée des bases. Depuis, l’entente est plus que cordiale, les plaisanteries fusent lorsqu’ils se retrouvent chaque semaine. Une complicité affichée qui révèle leur volonté de faire front commun pour dynamiser ce circuit.

un état d’esprit commun

Pour l’incarner, les Mousquetaires ont choisi deux convaincus de longue date. Cyrille Barbier, Francilien de 43 ans, a étudié la biologie, s’est spécialisé dans l’agroalimentaire avant de débuter une carrière de dix ans chez Veolia. Mais à 25 ans, alors qu’il débute dans le monde professionnel, il nourrit déjà le rêve d’avoir son propre point de vente : « Les parents de mon meilleur ami étaient charcutiers-traiteurs avant d’acheter leur Intermarché. Cet univers me fascinait. Je suis entré chez Veolia avec la volonté, déjà, d’appartenir à ce groupement », se souvient-il.

Frédéric Betton, lui, entre dans le secteur du retail grâce à un petit boulot. Il fait ses premières armes chez Metro, abandonne ses études de comptabilité à Nanterre pour devenir chef de rayon poissonnerie, puis liquides chez le grossiste. Il quitte l’entreprise pour reprendre le même poste chez les Mousquetaires : « J’ai vu qu’à 25 ans on pouvait ouvrir son propre magasin. À 26 ans, j’avais le mien. »

Tous les deux se remémorent, sourire aux lèvres, ces premières années de chef d’entreprise : « C’est comme un tsunami, vous devez savoir anticiper à six mois, voire à un an, et en même temps, vous avez un quotidien qui change constamment », avance Cyrille Barbier, qui possède son magasin depuis 2010 à Châtillon (92), l’un des premiers à s’affirmer avec une vocation très urbaine avant même qu’Intermarché ne lui consacre un nom d’enseigne. Frédéric Betton évoque de son côté un sentiment « d’euphorie. J’étais fougueux, même si je ne connaissais pas le métier. Au bout de trois ans, j’en ai ouvert un deuxième avec ma femme ». Cet insatiable est, depuis 2011, seul capitaine d’un Intermarché situé « en plein milieu des vignes de Champagne », dans le village d’Avize (51). « Je n’ai que 25 salariés dans 850 m2, mais le plus important, c’est le chiffre, répond Frédéric Betton, et, là-dessus, je me débrouille plutôt très bien », sourit-il. Vantant notamment une recrue prometteuse au rayon marée : « Elle est en place depuis quelques mois. La moyenne du rayon poissonnerie est de 1,5 % du chiffre d’affaires. Maintenant, je suis à 5 % », avance-t-il, montrant à l’appui des photos sur la page Facebook de son lieu de vente, où un banc de poissons est richement décoré aux couleurs d’Halloween.

les mêmes impératifs

S’ajoutent à leur vie de chef d’entreprise les fonctions du tiers-temps. Dans ce cadre, Cyrille Barbier intègre d’abord le pôle commerce afin « de diffuser des bons conseils, alors que je débutais à peine », s’amuse-t-il, reconnaissant la force du réseau acquis en l’espace de quelques mois. C’est en toute logique que ce fonceur a ensuite participé à la création de l’enseigne Express en 2015 : « J’ai très vite compris qu’il était inutile pour mon point de vente de faire des promos sur les sacs de 10 kg de croquettes ou sur l’arbre à chat. J’ai imaginé des offres plus spécifiques au vu des achats de mes clients », explique-t-il.

Frédéric Betton, lui, s’est d’abord occupé des promotions, est ensuite passé dans la logistique, où il est devenu patron de la zone Est : « J’y étais très bien, c’était confortable, car je maîtrisais. Et un jour, Thierry [Cotillard, président d’ITM alimentaire, NDLR] m’appelle, il me propose de prendre la direction de Contact. Forcément, j’ai accepté.»

Comme le veut le groupement, ces deux chefs des magasins petits formats se retrouvent au siège des Mousquetaires, à Bondoufle (91), les mardis et mercredis, pour gérer le réseau de proximité : « Et une fois par mois, nous nous rendons en région pour échanger sur les bonnes pratiques et prendre le pouls du terrain », précise Cyrille Barbier. S’ils ne travaillent que rarement ensemble, ils accumulent beaucoup de sujets en commun. « Je pense que 90 % de nos impératifs sont les mêmes », confirme Frédéric Betton.

Parmi les dossiers en haut de la pile, traduire l’approche « producteurs et commerçants » dans les petites surfaces, quitte à remanier l’assortiment ; mieux valoriser l’offre de produits prêts à manger avec des solutions différentes pour les villes et les campagnes ; accélérer sur le chantier de la fidélité ; améliorer la rentabilité des points de vente… Pourtant, les deux réseaux ne partent pas du même point de départ. Les quelque 330 Intermarché Contact sont bien plus présents que les Express, à la peine dans les grandes villes comparé aux deux géants que sont Casino et Carrefour sur ce circuit de vente. Mais Cyrille Barbier se veut confiant, et glisse que 2018 sera une année « waouh » pour ce réseau.  

La proxi d’Intermarché, c’est…

  • 84 magasins Express (en milieu urbain)
  • 330 magasins Contact (en zone rurale)
  • Source : Intermarché

Frédéric Betton

  • 1972 : Naissance à Troyes (10)
  • 1997 : Après des études de comptabilité avortées, il devient chef de rayon poissonnerie pour Metro, puis chef de rayon liquides pour Intermarché
  • 1998 : Entre dans le groupement et ouvre son premier magasin dans les Vosges
  • 2011 : Ouvre son troisième magasin, à Avise (51)
  • 2014 : Devient adhérent référent vocation rural

CYRILLE BARBIER
  • 1974 : Naissance à Colombes (92)
  • 2007 : Son diplôme de biologie appliquée à l’agroalimentaire en poche, il démarre chez Veolia comme responsable qualité pour l’eau potable, déjà dans le but de constituer un pécule pour ouvrir son Intermarché
  • 2010 : Ouvre un point de vente tout neuf, à Châtillon (92)
  • Avril 2015 : Devient adhérent référent vocation Express

Carnet des décideurs

Yves  Audo

Yves Audo

Président d'Agromousquetaires

Caroline Puechoultres

Caroline Puechoultres

Directrice marketing, communication et innovation d'Intermarché

Hassen Kefi

Hassen Kefi

Directeur du développement et innovation chez groupement des des Mousquetaires

Marc Boulangé

Marc Boulangé

Directeur digital d'Intermarché

Virginie Larrière

Virginie Larrière

Directrice des supermarchés d'Intermarché

Cathy Collart

Cathy Collart

Directrice des hypermarchés Intermarché

Jérôme Ceccaldi

Jérôme Ceccaldi

Directeur de l'organisation et de la conduite de changement du groupement des Mousquetaires

Didier Duhaupand

Didier Duhaupand

Président de la Société Les Mousquetaires (SLM)

Pierre Maertens

Pierre Maertens

Directeur e-commerce et omnicanal d’Intermarché

Caroline Dassié

Caroline Dassié

Directrice générale d’Intermarché

Alexandre Falck

Alexandre Falck

Directeur général d'ITM entreprises

Vincent Bronsard

Vincent Bronsard

Directeur de l’ensemble de l'offre (alimentaire et non alimentaire) d'Intermarché

Hubert Tournier

Hubert Tournier

Directeur des opérations des systèmes d'information et directeur du conseil au sein du […]

Evelyne Banquy

Evelyne Banquy

Directrice développement durable d’ITM Alimentaire

Thierry Cotillard

Thierry Cotillard

Président du Conseil d’Administration d’ITM alimentaire international

Jean-Pierre Meunier

Jean-Pierre Meunier

Président du groupement Les Mousquetaires

Pascal Ferrier

Président d’ITM Entreprises

Catherine Fedrigo

Catherine Fedrigo

Responsable des achats de vins chez Intermarché

Philippe Lebreton

Philippe Lebreton

Membre du conseil de la SAS des Mousquetaires
Administrateur au conseil d'administration […]

Patricia Chatelain

Patricia Chatelain

Directrice marketing international d'Intermarché

Bruno David

Directeur sourcing et PME d’Intermarché

Olivier Fontaine

Olivier Fontaine

Responsable du pôle frais d'Intermarché

Nicolas Jérôme

Directeur commercial de Soparind Bongrain

Jean-Pierre Le Roch

Fondateur d'Intermarché

Vassante Monany

Vassante Monany

Directeur Commercial d'Intermarché Roumanie

Sébastien Essioux

Directeur administratif et financier du groupement les Mousquétaires

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2483

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA