D’après Ségolène Royal, les industriels font "détruire les invendus pour maintenir les prix"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Interrogée sur RTL ce mercredi 19 juin 2015 concernant sa prise de position sur le gaspillage alimentaire, Ségolène Royal a affirmé que les invendus étaient détruits en raison de contrats imposés par les industriels, dans le but de maintenir les prix….

Ségolène Royal a probablement fait un impair vis à vis des industriels concernant le gaspillage alimentaire
Ségolène Royal a probablement fait un impair vis à vis des industriels concernant le gaspillage alimentaire© Photo D. R.

Propos étonnants dans la bouche de la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, et qui a dû hérisser les cheveux de nombreux industriels, qui se sont retrouvés accusés d’être responsables "dans certains cas" de la pratique de destruction des invendus alimentaires par les grandes surfaces. "Pourquoi le font-ils ? Pas perversité. Ils le font parce que souvent il y des contrats entre certaines marques et les grands distributeurs et dans ces contrats, il y a l’obligation de détruire les invendus pour maintenir les prix sur le marché, disons pour aller vite. Ça ne doit plus être possible. Je vais réunir le 27 août prochain l’ensemble des grands distributeurs pour qu’on puisse faire de façon contractuelle ce qui était dans la loi de manière à ce que ces pratiques cessent". Le propos était tenu ce mercredi 19 août 2015 sur RTL. 

La destruction des invendus 

C’est bien la première fois que les industriels se retrouvent associés à la pratique de destruction des invendus, et accusés d’inclure des obligations de destruction dans leurs contrats. La ministre a-t-elle des informations sur le sujet, qui n’auraient jamais été révélées par le passé ? C’est peu probable et c’est sans doute en raison d’un manque de connaissance du sujet que la ministre a formulé cette phrase à la volée, sur la radio RTL. 

1 commentaire

Balloo

20/08/2015 06h13 - Balloo

Eh bien, avant tout il faut revoir la législation sur les dates de consommation car vous imposer vous même cher gouvernement cette pratique car évidemment dates courtes = plus de tva ... Et après vous dites destruction mais allez vous ouvrir vos cerveaux étriqués un jour !!!!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA