Marchés

D'Aucy se met aux poêlées

|

Dossier La marque de la coopérative Cecab propose, pour la première fois au rayon légumes appertisés, une gamme de poêlées de légumes, fruit d'une innovation technologique et industrielle.

 Les deux nouvelles recettes, Poêlée parisienne à la graisse de canard et Poêlée jardinière au jus de carottes, seront proposées au prix de vente indicatif de 1,60 E, contre 0,99 E en moyenne.
Les deux nouvelles recettes, Poêlée parisienne à la graisse de canard et Poêlée jardinière au jus de carottes, seront proposées au prix de vente indicatif de 1,60 E, contre 0,99 E en moyenne. © DR

«Ceci n'est pas une boîte de conserve comme les autres », lance Armelle Guizot, chef de groupe GMS D'Aucy, en guise de présentation de son innovation phare 2013. Désireux d'apporter du dynamisme sur un marché des légumes appertisés atone, à + 0,1% en volume, selon IRI (CAM à fin mars 2013), le leader du segment en volume innove avec une gamme inédite de poêlées. À l'image de ce que propose le secteur des surgelés, D'Aucy lance ainsi une Poêlée parisienne à la graisse de canard et une Poêlée jardinière au jus de carottes.

« Derrière ce lancement, se cache un vrai challenge industriel et technique qui a demandé deux ans de R et D », souligne Armelle Guizot. Mis en boîte dans l'usine de Lanvénégen (56), où une nouvelle ligne a dû être installée, le produit gagne en légèreté (pas d'eau à l'intérieur) et en saveurs grâce à la technologie du sous-vide. « Les légumes sont plus croquants, les qualités organoleptiques sont davantage préservées. Le produit déjà égoutté est prêt en seulement trois minutes à la poêle », confirme la chef de groupe.

Positionnée haut de gamme, avec un PVI de 1,60 €, pour un prix moyen sur le marché de la conserve de 0,99 €, « cette innovation offre de nombreuses perspectives en termes de variété et sur le plan commercial », assure le fabricant.

Le levier des mélanges

Numéro un en volume - avec 9,6% de part de marché (CAM à fin mars 2013), en progression de 6,2% -, la marque espère maintenir son rythme de croissance en 2013. Le début d'année reste, pour l'heure, à la hauteur, puisque D'Aucy affiche, sur les trois premiers mois, le plus fort dynamisme (+ 2,4% en volume et + 7,9% en valeur), alors que Bonduelle, numéro deux en volume et numéro un en valeur, ressort, respectivement, à + 0,3% et à + 0,9%.

Au menu, pour accompagner son développement, D'Aucy mise aussi sur l'essor des mélanges, où la marque est leader, avec une part de marché en volume de 17,7% (en CAD), à + 2,2 points. Mais aussi celui du froid. Après une arrivée réussie en 2012 sur le maïs (+ 3,6 points de part de marché sur le cumul été), la marque lance trois formats de macédoine, avec, en lieu et place du navet, de la pomme de terre, plus consensuelle. Enfin, le bio, lancé en 2012, ne sera pas en reste, avec, au programme, un élargissement de la diffusion de la gamme, composée pour l'heure de sept références et un soutien médias en mai.

1 commentaire

klingel marie france

03/08/2017 13h05 - klingel marie france

j ai acheté mardi des poelee une vendeenne et un poulet paella. aujourdhui j ouvre la vendeenne, vous parlez de mogettes il n y en avait 3 dedans mais les carottes un stock donc faite quelques chose, c est pas normal, j espere qu il y aura de quoi dans la paella parce que là vraiment !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter