Services & Livraison

D'ici 2028, 40% des entreprises espèrent livrer leurs clients en 2h chrono

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour réussir ce défi, 49% des logisticiens et autres détaillants interrogés par Zebra dans le cadre d'une étude présentée le 9 avril prévoient de déployer de la RFID au sein de leur plateforme de gestion des stocks.

D'ici 10 ans, 40% des entreprises prévoient de livrer dans un délai de 2 heures.
D'ici 10 ans, 40% des entreprises prévoient de livrer dans un délai de 2 heures.© goodluz/123RF

D'ici 10 ans, 40% des fabricants, des entreprises du transport et de la logistique et des détaillants prévoient de livrer les produits au client final dans un délai de deux heures, selon une étude de Zebra diffusée le 9 avril. L'efficacité des process s'améliorera progressivement : d'ici 2023, 78% des logisticiens affirment qu'ils seront en mesure de livrer le jour même de la commande.

Pour y parvenir, les entreprises s'appuieront notamment sur la RFID : 49% des sondés prévoient de déployer cette technologie au sein de leur plateforme de gestion des stocks au cours des prochaines années (Zebra ne précise pas combien).

80% des détaillants livrent à partir de leurs magasins

Pour livrer plus rapidement les clients qui passent commande en ligne, 80% des détaillants interrogés s'appuient aujourd'hui sur les stocks de leur réseau de magasins, qui leur permet d'être plus efficaces que des entrepôts centralisés. 29% de ces entreprises estiment que ce pourcentage passera à 90% dans les cinq prochaines années.

Pour effectuer une partie de ces livraisons, 87% des personnes interrogées prévoient d'utiliser des plateformes collaboratives comme Shopopop ou Myboxman, ou un réseau de chauffeurs professionnels.

La gestion des retour, un défi pour 87% des sondés

Plus de 60 % des détaillants qui ne proposent actuellement ni livraison gratuite, ni retours gratuits, ni livraison le jour même, prévoient de le faire. Ce mouvement général des marques et des distributeurs vers le gratuit n'est pas sans poser de problèmes : il conduit à une nette augmentation des retours produits, dont la gestion constitue un défi pour 87% des sondés au vu des coûts induits.

Pour faire face à cette problématique, les entreprises s'organisent. Pour 70 % des responsables interrogés, les détaillants seront dans les années à venir de plus en plus nombreux à transformer leurs magasins en centres de traitement pour gérer les retours. 44 % de ces détaillants prévoient d’externaliser la gestion des retours auprès d’une société tierce. 55% des professionnels interrogés en Amérique latine ont pris une décision plus radicale : mettre fin aux retours gratuits.

Méthodologie :

Zebra a interrogé plus de 2700 professionnels du transport et de la logistique, du commerce de détail et de la fabrication dans 16 pays pour réaliser cette étude, conduite en 2017.

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA