Dairy Crest se désengage de Saint Hubert

|

Le groupe britannique Dairy Crest a annoncé qu’il souhaitait céder la marque de matière grasse végétale Saint Hubert, basée à Ludres (Meurthe-et-Moselle). Acquise en 2007 pour 296 millions d’euros, l’actif serait aujourd’hui valorisé à hauteur de 475 millions d’euros. Pour Dairy Crest, cette cession lui permettrait de se désendetter et de se renforcer sur le territoire britannique avec des acquisitions, notamment sur les yaourts. Côté repreneurs, Saint Hubert « intéressera quelques industriels et de nombreux fonds », indique Eric Toulemonde, managing director chez Leonardo & Co. Saint Hubert qui génère une croissance annuelle de 16 % est un actif de qualité. « La marque a réussi un bon déploiement sur la santé avec des innovations de rupture. Elle dégage une marge importante et jouit d’un fort potentiel pour se développer en Europe », ajoute-il. L'affaire devrait être bouclée dnas le courant de l'été.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter