Damartex change de pilote pour redresser la barre

STRATÉGIE - Confronté à une année difficile, le spécialiste des vêtements et accessoires pour seniors change de direction.

Ça chauffe chez Damart ! Lors de la présentation du bilan de l'exercice 2007-2008 (clos le 30 juin), le 15 septembre, Damartex, la maison mère de Damart, a dévoilé un chiffre d'affaires en baisse de 3,8 % pro forma, à 502,5 millions d'euros. Une baisse d'activité qui a plongé le résultat net dans le rouge, passant d'un bénéfice de 10,8 millions d'euros en 2007 à une perte de 5 millions d'euros cette année.

Dans cette maison habituée aux bons résultats, le choc a ébranlé jusqu'à la direction. Thierry Daignes, président du directoire, a été remercié en juillet par ses actionnaires. Membre du directoire, Jacques Taccoen assure l'intérim jusqu'à l'arrivée de Patrick Seghin, le 1er octobre. Ce dernier dirigeait depuis 2005 les activités de vente à distance (catalogue et internet) de Staples Europe, leader mondial de la distribution de fournitures de bureau.

L'international en berne

A priori, le pire sera déjà derrière Damartex quand ce nouveau capitaine prendra les commandes. « Nos résultats intègrent les coûts de fermeture de notre filiale japonaise et les conséquences des grèves postales en Angleterre », prévient Jacques Taccoen. Faute d'avoir trouvé un partenaire pour distribuer ses produits au Japon, malgré un an de recherche, Damartex a décidé de fermer son bureau local qui comptait une cinquantaine d'employés. Coût : près de 1,5 million d'euros. Au Royaume-Uni, qui représente près de 30 % de ses ventes, le groupe a été pénalisé par les grèves des services postaux d'août et octobre 2007. « Deux périodes clés dans la distribution des catalogues, précise Jacques Taccoen. La répercussion de ces grèves s'est fait sentir sur toute l'année. » Résultat, l'international a vu sa contribution passer d'un profit de 3 millions d'euros l'an dernier à une perte de 8,5 millions, dont 7,7 millions pour le Royaume-Uni. En France, les résultats sont plus positifs. Après un début d'année difficile, les ventes ont augmenté de 6,6 % au dernier trimestre, pour finir à + 1,9 % sur l'ensemble de l'année.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2058

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message