Danone a dépensé 114 millions d’euros pour le Covid

|

Le géant laitier Danone a souffert au deuxième trimestre 2020, lors l’extension de la pandémie au niveau mondial. La situation a eu des conséquences sur les résultats semestriels avec un chiffre d’affaires en baisse de 3,6 % à 12,1 milliards d’euros et un résultat net en repli de 9,9 % à 1,1 milliard d’euros.  

Emmanuel Faber, PDG de Danone
Emmanuel Faber, PDG de Danone© DR

« Le deuxième trimestre a démarré alors que la pandémie de Covid 19 commençait à s’étendre à l’échelle globale, contraignant près de la moitié de la population mondiale à vivre confinée. S’il reste difficile de prévoir les conséquences de la pandémie sur l’environnement macroéconomique et les habitudes de consommation pour le reste de l’année du fait des conditions de déconfinement encore incertaines, nous sommes convaincus que le deuxième trimestre aura été le plus difficile de l’année et qu’une amélioration séquentielle sera visible au second semestre », indique Emmanuel Faber, PDG de Danone. En effet, les résultats du 1er semestre 2020 de Danone, comme pour la plupart des groupes alimentaires internationaux, sont orientés à la baisse. Le chiffre d’affaires de 12,1 milliards d’euros baisse de 3,6 % en données publiées et le résultat net recule de 9,9 % à 1,1 milliard d’euros.

Par pôle, les ventes des Produits Laitiers et d’origine Végétale (EDP) sont stables en données publiées, tandis que la nutrition spécialisée progresse de 1,2 % mais que les eaux dévissent à -21,3 %. Pendant cette période, les ventes d’e-commerce ont progressé de 30 %, alors que celles des canaux hors domicile (représentant 11 % du chiffre d’affaires) ont baissé de 30 % en données comparables.

Par zone géographique, l’Europe et l’Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) enregistrent un chiffre d’affaires en baisse de 0,4 % et le reste du monde à -7,4 %.

Pas de perspectives financières pour 2020

La crise a également pesé sur les coûts. Danone chiffre à 114 millions d’euros, les coûts supplémentaires directement liés au Covid, dont 40 millions d’euros de coûts sanitaires (masques, gels, gants…), 35 millions d’euros de donations et primes spécifiques versées aux 60 000 salariés qui ont continué à travailler pendant la période, 40 millions d’euros de coûts logistiques avec l’adaptation des entrepôts et des surcoûts de transport. Des dépenses qui ont pesé sur la marge opérationnelle courante en baisse de 7 points à 14 %. « La marge opérationnelle courant continuera de refléter au second semestre les coûts additionnels liés au Covid », indique le groupe. Dans ce cadre, et tandis que le contexte reste volatile et l’avenir incertain, Danone a souhaité ne pas fournir, à ce stade, une mise à jour de ses perspectives financières pour l’année 2020. Lors de la conférence de presse annuelle des résultats de Danone 2019, en février, Emmanuel Faber avait déjà revu à la baisse le chiffre d’affaires pour 2020. « Ça sera du 2 à 3 % de croissance organique », confiait Emmanuel Faber, contre 4 à 5 % initialement.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres