Danone Eaux France et Intermarché fêtent les 5 ans d'un partenariat hors norme

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Permettre à des écoliers cambodgiens d’avoir accès à de l’eau potable, tel est l’enjeu du partenariat noué entre Danone Eaux France et Intermarché avec l’ONG 1001 Fontaines. Voici l’histoire et le bilan de ce partenariat unique dans le commerce moderne et qui fête ses cinq ans.

De gauche à droite : Caroline Dassié, secrétaire générale d'Intermarché, Thierry Cotillard, président d'Intermarché et de Netto, Cécile Beliot-Zind, directrice générale de Danone Eaux France, Mohammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, Julien Ancelle, directeur général de l'association 1001 Fontaines et Emmanuel Faber, directeur général du groupe Danone.
De gauche à droite : Caroline Dassié, secrétaire générale d'Intermarché, Thierry Cotillard, président d'Intermarché et de Netto, Cécile Beliot-Zind, directrice générale de Danone Eaux France, Mohammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, Julien Ancelle, directeur général de l'association 1001 Fontaines et Emmanuel Faber, directeur général du groupe Danone.© DEF

"C’est pas de la flute !, prévient Thierry Cotillard, président d’Intermarché et de Netto. D'ailleurs, jamais cette opération ne sera prise en otage des négociations commerciales". Et pour cause. L’enjeu de l'opération menée de concert par Danone Eaux France (DEF) et Intermarché est fort. Celle-ci a déjà permis à 500 000 petits Cambodgiens de boire une eau saine, cela dans leur école. "Cela réduit énormément l’absentéisme", complète Julien Ancele, directeur général de 1001 Fontaines, l’association qui permet d’assainir l’eau grâce au financement de micro-entrepreneurs. Cécile Béliot-Zind, directrice générale de Danone Eaux France, et Thierry Cotillard ont récemment fêté les 5 ans de ce partenariat à La Bellevilloise, un lieu parisien branché. Outre la présence d'une partie des salariés de DEF, ces deux patrons étaient entourés d’Emmanuel Faber, directeur général du groupe Danone et du professeur Mohammad Yunus, père du micro-crédit, Prix Nobel de la Paix 2006 et porte-parole aux Nations Unies pour les Objectifs de Développement Durable.

Une première opération à Noisiel

Ce partenariat est né de la volonté d’un chef de secteur de Danone Eaux France (DEF), Romain Sorin, dont la fibre humanitaire s’est révélée lors d’un stage chez 1001 Fontaines. A l’occasion d’une discussion avec Jean-Marc Martin, adhérent Intermarché à Noisiel (94), les deux hommes ont imaginé de monter une opération promotionnelle, menée au profit de 1001 Fontaines. Cette association permet notamment à des enfants d’avoir accès à de l’eau potable. En France, la première opération commerciale a eu lieu en 2011, à Noisiel. Pour l’anecdote, nos lecteurs auront noté que Noisiel est la ville qui héberge Nestlé France, le concurrent direct de Danone sur l’eau. Depuis, Romain Sorin a pris du galon : il est actuellement en poste au Moyen-Orient, toujours pour la branche eaux de Danone.

Un déploiement général dès 2012

Cette année-là, les sièges sociaux des deux sociétés ne se sont pas mêlés de cette initiative RSE…. "Cela aurait été voué à l’échec si nous avions demandé leur avis aux stratèges de nos deux entités", assure aujourd’hui Caroline Dassié, la secrétaire générale des Mousquetaires qui, en 2011, était directrice commerciale de DEF. Dès 2012, l’ensemble du parc Intermarché, soit 1750 magasins, ont adhéré à cette opération originale.

Un mix de MDD et de marques nationales

Oui, cette opération est originale car elle mélange des packs d’eau des marques de DEF (Evian, Volvic, Badoit et La Salvetat) et ceux des marques d’Intermarché (Luchon, Aix, Vernet…). Ce partenariat baptisé "Parrainage d’écoles" repose sur une mécanique simple : 0,30€ sont reversés à l’association 1001 Fontaines pour l’achat de 3 packs des marques d’eaux de Danone Eaux France ou d’Intermarché. A noter qu’un euro permet de fournir de l’eau potable à un écolier pendant une année. Parrainages d’écoles agit au Cambodge, un pays dans lequel 40% de la population n’a pas accès à de l’eau potable.

Des résultats tangibles

Depuis cinq ans que cette opération est menée, 500 000 enfants ont pu bénéficier d’une eau saine dans leur école. En effet, 1001 Fontaines a reçu 525 000 euros de dons en cinq ans, avec une accélération sur les deux dernières années (270 000€ en 2015 et 2016).

La dernière opération a eu lieu en mai dernier dans les 1750 magasins que compte l’enseigne Intermarché. Elle a permis de réaliser des ventes de l’ordre de 3 millions d’euros, en recul de 7% en raison d’une météo peu favorable aux eaux. 1001 Fontaines a ainsi reçu un chèque de 120 000 euros.

Des salariés mis à contribution

Les salariés, tant du côté de la force de vente de DEF que du côté des chefs de rayons liquides d’Intermarché sont challengés sur la théâtralisation de l’opération en magasin. Ceux qui « montent » la plus belle opération peuvent gagner un voyage au Cambodge pour se rendre compte sur place du travail de 1001 Fontaines. Pour la prochaine opération, en mai 2017, « nous envisageons de proposer aux salariés du siège d’aller en magasins afin de soutenir cette initiative », indique Cécile Zeliot-Bind.

1001 Fontaines ? Comment ça marche ?

Le concept 1001 Fontaines permet d'installer auprès de petites communautés isolées, principalement au Cambodge et à Madagascar, une station de purification de l’eau. Celle-ci permet de produire une eau de boisson conforme aux critères de l'OMS, cela sans attendre l'installation d'un réseau de distribution. 1001 Fontaines a pour ambition, par sa démarche méthodique de projets de terrain, de proposer une approche applicable à grande échelle et dans de nombreux pays.

« Au-delà de l’enjeu sanitaire prioritaire auquel elle répond en premier lieu, la construction de stations de purification et de fontaines dans le cadre de notre partenariat « Parrainage d’écoles » a également des impacts concrets sur la vie sociale et économique des communautés locales », apprécie Thierry Cotillard. Le partenariat est en effet un vecteur de dynamisme pour l’économie locale : chaque station de purification permet de générer 2 à 4 emplois (1 entrepreneur financé selon le modèle du micro-crédit et 1 assistant à minima). « Une station bien entretenue a une durée de vie illimitée, fournissant ainsi un emploi de longue durée, précise Julien Ancèle, de 1001 Fontaines. La livraison de bonbonnes d’eau potable en classe permet également de sensibiliser les enfants aux bonnes habitudes de consommation. Lorsqu’une école est ouverte au parrainage, des membres de l’ONG 1001fontaines y vont toute une journée pour sensibiliser les écoliers à l'hygiène, au cycle de l'eau et au bienfait de boire une eau totalement saine ».

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA