Marchés

Danone et Nestlé étudient le rachat du lait maternisé de Pfizer

|

Pfizer cherche à revendre son pôle nutrition infantile. Danone et Nestlé s'intéresse de près à cette activité qui confirmerait leur croissance dans ce secteur.

 

La branche nutrition infantile du laboratoire américain Pfizer est à vendre depuis juillet. Danone et Nestlé font figure de favoris selon une source bancaire citée par l’agence Reuters, même si "aucune décision n'est attendue avant 2012", selon un porte-parole de Pfizer. Cette activité, évaluée à près de 7 milliards d’euros, n’intéresserait pas l’américain Mead Johnson Nutrition. Le numéro deux mondial derrière Nestlé préfèrerait se concentrer sur sa croissance organique et non par fusion-acquisition.

Les géants suisses et français auraient déjà commencé à étudier le dossier de cette filiale Wyeth, qui comprend le lait maternisé SMA et d’autres produits pour bébés ou jeunes enfants. Avec des ventes qui ont atteint 1,9 milliards de dollars l’an dernier, le pôle de Pfizer serait une aubaine pour eux afin d’accélérer leur croissance dans ce secteur. Celle-ci se porte déjà à prêt de 10% par an.

Si l’opération ne poserait aucun problème pour les finances de Nestlé, le groupe devrait cependant faire face à des ennuis de concurrences au Mexique, en Amérique du Sud et en Asie. Danone, pour sa part, n’afficherait de difficultés qu’avec l’Australie et le Royaume-Uni. En revanche, l’acquisition serait plus lourde pour le groupe français mais consoliderait son assise dans la nutrition infantile. Elle représente d’ores et déjà 18% de son chiffre d’affaire avec les marques Milupa et Blédina. Danone vient déjà de s’offrir les activités du groupe pharmaceutique Wockhardt en Inde dans ce secteur.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message