Marchés

Danone et Yoplait parient sur les concentrés

|

Dossier Un nouveau segment, deux marques. Danone et Yoplait innovent chacun avec une gamme de yaourts concentrés. Des produits, quasi similaires, très riches en protéines, mais qui ciblent des moments de consommation différents.

C'est suffisament rare pour être souligné. En janvier, un tout nouveau segment est né au rayon ultrafrais ! Le leader, Danone, et le numéro deux du marché, Yoplait, arrivent avec des « recettes de yaourts » inédites, plus communément appelés « concentrés ». Avec ces nouvelles gammes, baptisées Danio pour Danone et Yopa ! pour Yoplait, les deux industriels entendent relancer la consommation des produits laitiers, en déclin, en adaptant une offre sur de nouvelles habitudes de consommation des Français.

Les deux marques misent sur deux usages différents. Yoplait se positionne sur la fin de repas : « Nous voulons proposer un yaourt plus consistant pour la fin de repas, car aujourd'hui les clients réduisent leur temps à table ainsi que leur nombre de plats, surtout au dessert », confie Stéphane Daylac, directeur général de Yoplait Europe. De son côté, Danone investit le nouveau créneau de l'encas en arrivant sur le snacking, pour créer ainsi une rupture dans l'univers de l'ultrafrais avec un produit vendu à l'unité.

 

Une recette inédite en France

 

Dans les deux cas, l'originalité de la recette, avec une texture ferme, est mise en avant, avec deux à trois fois plus de protéines qu'un yaourt classique. « Pour fabriquer 1 kg de Danio, nous avons besoin de 3 l de lait quand 1 kg de yaourt n'en compte que 1 l », explique Olivier Delaméa, directeur général de Danone Produits Frais France. Les gammes seront disponibles en 0% et à moins de 3% de matières grasses. Si les deux marques se partagent ce segment, les fabricants affirment que leurs produits ne sont pas similaires, mais plutôt complémentaires.

Des recettes inédites en France, qui font étrangement penser aux yaourts grecs, segment qui explose sur le marché nord-américain. « Mais en France, l'appellation " yaourt grec " pourrait porter à confusion, car des produits de ce type existent déjà et ont une recette totalement différente, avec des taux de matières grasses de 8 à 9%. De plus, on ne peut utiliser l'appellation "yaourt ", car nos produits sont égouttés », détaille Stéphane Daylac. Si l'innovation est au rendez-vous, reste à convaincre le public.

Découvrez le nouveau yaourt Danio de Danone

POSITIONNEMENT COMPLÉMENTAIRE


YOPA !

La fin de repas est visée, avec un produit qui contient deux fois plus de protéines qu'un yaourt classique. Disponible en 0% ou avec un taux de matières grasses inférieur à 3%. Six références.

1,95 € : Le pack de quatre

100 g : Le grammage Janvier 2014 La date de lancement

« Pour réussir Yopa !, nous allons frapper fort dès le lancement. Mais pour l'installer, nous aurons aussi et surtout le souffle pour la soutenir dans la durée. »
Alexandre Pillaud, directeur marketing Yoplait France

DANIO

Un produit sain à consommer pour le snacking, qui affiche trois fois plus de protéines qu'un yaourt classique. Disponible en 0% ou à 2,4% de matières grasses. Huit références.

1 € : L'unité

150 g : Le grammage Janvier 2014 La date de lancement

« Avec Danio, nous souhaitons prendre 10 à 15% du marché du snacking. En magasins, l'offre sera présente au rayon ultrafrais et snacking. »
Olivier Delaméa, DG de Danone Produits Frais France

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter