Marchés

Danone mise sur une croissance en Europe  

|

BRÈVES Le groupe dirigé par Franck Riboud compte sur le réveil du Vieux Continent pour 2014 en s’appuyant sur les performances de l’eau et en renouant avec la croissance sur les produits laitiers.

«Nous voulons revenir à une croissance rentable sur nos différents métiers, accélérer le développement des pays en croissance, remonter la pente des pays en difficulté et construire une Europe compétitive », a annoncé Franck Riboud, président de Danone, lors de la présentation des résultats annuels du groupe. Le Vieux Continent (39% du chiffre d’affaires, dont 10% pour la France), encore à la peine, commence à renouer avec la croissance (+ 0,6 point en 2013, à - 2,4%). Qui plus est, les marchés ont dû faire face à un fort contexte déflationniste, une explosion des prix des matières premières, comme le lait, à + 10%, et à une consommation atone.

« Une équation gagnante »

Si la division de l’eau se porte bien, grâce au succès des aquadrinks et des performances de marques piliers, comme Salvetat (croissance à deux chiffres en France en 2013), l’activité des produits laitiers reste en berne. Pourtant, Danone veut continuer à y croire. « Nous voulons stabiliser les produits laitiers d’ici fin 2014 et nous appuyer dessus. Par ailleurs, le pôle eaux, très performant, est une équation gagnante vers laquelle il faut tendre pour l’ensemble de nos marchés », ajoute Franck Riboud.

Sur les produits laitiers, quelques effets positifs sont déjà visibles, comme avec Danio, une nouvelle marque de yaourt snacking : « Trois semaines après le lancement en France, nous étions déjà en rupture en magasins », se félicite Franck Riboud. Le groupe a aussi opéré un renouvellement de son portefeuille de produits avec le nouveau pot Kiss et des reformulations de recettes, dont les ventes de Velouté ont bénéficié, avec + 15% en France en 2013. « Notre travail, c’est de nous différencier de manière durable. Pas forcément de lancer des innovations de rupture, qui, de toute façon, ne se trouvent pas sous les sabots d’un cheval !», ajoute-t-il.

Rentabilité des services

Ainsi, le groupe a également accentué son action sur le digital, moins onéreux que la publicité et engendrant de fortes croissances des ventes sur les marques capables d’animer une communauté. Par ailleurs, il récolte les fruits de services originaux, comme evianchezvous.com, en passe d’être rentable. « Le poids du pack d’eau est un frein à l’achat que résout ce service », explique Franck Riboud.

L’an passé, le groupe avait annoncé un plan de réduction des coûts sur deux ans, de 200 millions d’euros, et la suppression de 900 postes de cadres dans 26 pays européens. Celui-ci ­commence à se mettre en place. Car, au lieu de céder à la fatalité, Franck Riboud veut rester confiant : « Certes, l’Europe a connu un trou d’air, mais elle est fiable et solide. Une zone d’avenir. »  Camille Harel,avec Sylvie Leboulenger

Une Europe encore peu performante

Chiffre d’affaires 2013par zone géographique et évolution versus 2012

  • Europe (hors CEI*) 8,2 mrds €, - 2,4%
  • CEI*, États-Unis et Canada 4,7 mrds €, + 10%
  • ALMA** 8,4 mrds €, + 10%

* CEI : Communauté des États indépendants (ex-URSS)

** Alma: Asie Pacifique, Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique

Source : Danone

Les aquadrinks, l’atout maître du pôle « eaux »

« Si vous regardez notre pôle eaux, vous verrez l’équilibre vers lequel nous tendons pour nos quatre activités », explique Franck Riboud. En bref, un équilibre des ventes entre les pays émergents (70%) et les matures (30%). Et puis, ce pôle croît à la fois avec les références classiques (eaux gazeuses et eaux plates), mais aussi avec les « aquadrinks », comme Volvic au Jus (photo). Une boisson avec environ 10% de jus de fruits, à mi-chemin entre une eau aromatisée et un soft drink. « Elles nous apportent de la croissance et de la marge, assure le patron. Et représentent déjà 30% des ventes du pôle eaux. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter