Marchés

Danone rompt son contrat avec Fonterra

|
Danone

Le manque de rigueur aura nuit à Fonterra. En aout dernier la coopérative laitière néozélandaise, Fonterra, a émis une alerte au botulisme sur des laits infantiles vendus en Chine et fournis à Danone. Différents tests ont révélé qu’il s’agissait d’une fausse alerte. Une erreur qui aura couté 280 millions d’euros à Danone.

En conséquence, Danone a annoncé mettre fin à son contrat avec la coopérative et conditionne la poursuite de sa collaboration à un engagement de totale transparence de la part de son fournisseur et à la mise en œuvre effective des procédures de sécurité alimentaire les plus avancées pour tous les produits livrés à Danone. Par ailleurs, le groupe français a décidé de saisir la Haute Cour de Nouvelle-Zélande et de lancer une procédure d’arbitrage à Singapour afin de faire lumière sur les faits et d’obtenir réparation pour le préjudice subi. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter