Danone veut donner aux Français leur Actimel quotidien

· Une dosette de boisson au Lactobacillus à boire chaque jour : c'est la nouvelle formule santé que Danone veut imposer en France.

Avec Actimel, boisson lactée au Lactobacillus casei présentée en dose de 62,5 ml, Danone veut installer une nouvelle habitude de consommation en France. Comme l'indique son slogan, « Le nouveau geste santé du matin », la spécialité s'avale pour démarrer la journée et « aide le corps à être plus fort en favorisant l'équilibre de la flore intestinale ». Actimel sera proposé à partir d'avril en pack de six petites bouteilles pour 12 F avec, en prime, une véritable armada promotionnelle, destinée à installer ce concept santé inédit. En mai, deux caravanes partiront en tournée nationale pour distribuer 345 000 échantillons de la « potion magique » lors de grands événement sportifs et culturels. Un film publicitaire explicitera le « geste santé » au printemps et à la rentrée. Deux cents journées d'animation sont prévues dans les points de vente et 220 hypermarchés seront dotés de stop-rayons.

Actimel a déjà fait ses preuves ailleurs. Les Belges en ont eu la primeur en 1994 et en consomment déjà plus de 1 000 tonnes. La spécialité est également présente en Espagne, en Hollande, en Allemagne et en Autriche. En tout, 80 millions de bouteilles sont vendues en Europe.

Mais c'est du Japon que vient la culture des « boissons santé ». La référence étant Yakult, dont il se boit 23 millions de doses chaque jour dans 16 pays. En 1992, la Yakult Honsha Company créait une filiale hollandaise pour « arroser » l'Europe. Si elle vend déjà aux Pays-Bas et en Belgique, démarre en Grande-Bretagne et en Allemagne, la France n'est pas dans ses projets immédiats

C'est qu'il n'est pas facile d'installer de nouveaux ferments actifs dans l'Hexagone, après le bifidus pionnier. Danone en fait les frais avec son « autre » lactobacille, Bio casei nature (en emballage orange), lancé en mars 1995 et qui vient d'être arrêté. Seules resteront les versions brassées aux fruits. Le petit frère de Bio au bifidus (emballage vert) n'a pas atteint le dixième des tonnages de son aîné. De même, chez Nestlé, on a renoncé à la présentation du LC1 en mini-bouteille, qui ne pesait que 12% de la gamme. On comprend que Danone mise « un max » pour imposer son Actimel !
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1532

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous