Dans la famille des Barbapapa…

|

Le 19 mai, Barbapapa fêtera ses 45 ans. Une longévité étonnante pour ce personnage en forme de poire, troisième meilleure licence chez les préscolaires.

TF1 Publishing lance la première collection Barbapapa

Ceux qui lisent ou regardent avec leurs enfants les aventures de la famille Barbapapa le savent : Barbapapa est né dans un jardin. Une fable pas si éloignée de la vraie naissance de ce personnage rose et polymorphe, imaginé le 19?mai 1970 par l’Américain Talus Taylor et par celle qui allait devenir son épouse, la Française Annette Tison (photo). « Talus faisait sa cour à Annette dans un restaurant du XIVe arrondissement. Mais la jeune femme était avec des amis, et Talus, ne parlant pas très bien le français, a commencé à dessiner des personnages en forme de poire sur la nappe en papier du restaurant. Plus tard, alors qu’ils se promenaient au jardin du Luxembourg, Talus entendit des enfants réclamer à grands cris de la barbe à papa devant un stand de friandises. Le nom de son personnage était trouvé », raconte Hubert Taieb, directeur général adjoint chez TF1 Entreprises, qui gère les droits de la licence.

Dès 1970 paraît le premier livre des histoires de Barbapapa. « Annette écrivait les textes, et Talus réalisait les illustrations », précise Hubert Taieb. Bien vite, la famille s’agrandit : avec Barbamama, Barbapapa devient l’heureux papa de sept adorables « barbabébés » de toutes les couleurs. Ceux qui ont le plus de succès ? « Après Barbapapa, les personnages les plus appréciés sont le bleu Barbibul et l’hirsute Barbouille », détaille Hubert Taieb. Aujourd’hui, 1 million de livres Barbapapa sont vendus chaque année en France !

Un monde altruiste

Si la saga littéraire compte au total près d’une quarantaine de livres et imagiers, les Barbapapa ont aussi droit à leur dessin animé depuis 1974 : 143 épisodes de cinq minutes chacun. « La saga originelle est toujours diffusée en télévision, sur TF1 notamment. Elle est restée d’actualité avec son graphisme séduisant, ses histoires altruistes et ses personnages doux, polymorphes et colorés », explique Hubert Taieb. Mais si dans leurs aventures les Barbapapa font le tour de la Terre et vont même visiter Mars, leurs personnages, déclinés en produits dérivés depuis 2003 en France, ont surtout conquis les marchés français et… japonais. « Au Japon, Barbapapa a même été utilisé dans des communications corporate pour promouvoir des compagnies d’assurance ou des agents immobiliers ! », ajoute-t-il. Aujourd’hui, Barbapapa compte quelque 80 partenaires licenciés en Europe, dont près de 60 en France, et les produits estampillés de la célèbre famille vont du livre à la layette, en passant par le jouet et les sirops… En attendant bientôt le lancement de glaces, d’un parfum pour nourrisson, et de vêtements et d’articles de maroquinerie destinés aux adultes.

Pour son 45e anniversaire, dont les festivités seront lancées le 19?mai, Barbapapa fourmille de projets avec, notamment, un nouveau compte Facebook et un site internet refait. « Et nous sommes actuellement en discussion pour la production d’une nouvelle série ou d’un nouveau contenu de divertissement », confie Hubert Taieb. Barbatruc ! 

en dates

  • 1970 : Talus Taylor et Annette Tison créentle personnagede Barbapapa.
  • 1974 : création de la première série animée comprenant45 épisodes de cinq minutes.
  • 2003 : TF1 prend la gestiondes droits et développeles premiers produits dérivés.
  • 2015 : décès de Talus Taylor.

En chiffres

  • 3e licence préscolaire en France en 2014*
  • 1 million de livres Barbapapa vendus chaque année en France
  • 80 entreprises licenciéesen Europe

Sources : TF1,et panel NPD*

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2366

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA