Equipmag 2014

« Dans quelques années, le consommateur passera du self check-out panier au chariot ». Giovanni Bandi, Directeur général Europe de NCR.

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LSA : Votre activité est-elle affectée par la crise économique qui couve ?
G. B. : Oui et non. Les marchés russe et d’Europe de l’est sont clairement, et toujours, en croissance. Dans des pays comme la France, la Grande-Bretagne ou l’Italie, il est clair que les enseignes n’hésitent pas à retarder le renouvellement de leurs caisses traditionnelles. On ne constate pas cette frilosité pour l’équipement en self check-out et les produits libre-service en général, car les enseignes savent que ces outils sont très importants pour la productivité.
LSA : Parmi les nouveaux produits que NCR présente sur Equimag, quels sont ceux qui font le démarrage le plus remarqué ?
G. B. : Notre nouveau self check-out FastLane v5, avec recyclage de l’argent, reçoit un très bon accueil. La borne de visio-assistance Experticity, que nous avons présentée pour la première fois à Londres, au mois de juin, suscite beaucoup de curiosité de la part des distributeurs… Mais cela reste un intérêt générique. A nous de convaincre les enseignes spécialisées, mais aussi les hypers, en perte de vitesse, que cela peut-être un bon outil pour dynamiser leurs rayons à valeur ajoutée, comme l’électronique par exemple.
LSA : IBM présente sur le salon une caisse automatique chariot qui fait grand bruit. Quelle est la position de NCR dans ce domaine ?
G. B. : Je pense que l’idée de trouver une solution pour les chariots est très intéressante, même si pour le moment, la majorité des installations en self check-out se fait et va continuer de se faire sur les caisses panier. Nous avons déjà des implantations de caisses libre-service tapis destinées aux chariots en Angleterre, et nous continuons notre travail de recherche et développement pour trouver la meilleure configuration possible. Techniquement, la solution d’IBM ne me semble pas satisfaisante. Mais il est clair qu’au bout de quelques années d’utilisation, les gens seront mûrs pour passer du panier au chariot, et à ce moment là, NCR se devra d’être présent.
Propos recueillis par Laure Cailloce.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA