Darégal, roi incontestable des herbes aromatiques

|

Milly-la-Forêt abrite le leader mondial des herbes surgelées. Une entreprise familiale qui développe depuis cinq générations un savoir-faire unique au monde.

Darégal
Darégal© Darégal

L’herbe préférée des Japonais ? « Le basilic ! Ils en sont fous ! », assure Charles Darbonne, PDG de Darégal, numéro un mondial des herbes surgelées. Les Norvégiens et les Anglais, eux, raffolent de la coriandre, tandis que les Français restent fidèles au persil, à la ciboulette et à l’échalote. L’échalote qui se vend donc bien en France et en Belgique, mais qui compte peu d’amateurs au-delà. Charles Darbonne est intarissable sur ces herbes, touches aromatiques de bien de plats et de desserts et même pour des petits pots pour bébés. Et pour cause. Il est né au milieu des champs de persil et de cerfeuil, si typiques de Milly-la-Forêt (91), là où sa famille est installée depuis le XVIe siècle. Des agriculteurs qui, de père en fils, ont consacré une partie de leurs terres à la culture d’herbes aromatiques.

« Ils les assemblaient en petits bouquets qu’ils mettaient à sécher. L’un de mes aïeux, Armand Darbonne, imagina de pulser de l’air dans les greniers pour le séchage. Il gagna ainsi trois semaines sur ses concurrents », raconte Charles Darbonne. Grâce à ce début d’industrialisation du séchage, Darégal – Dar pour Darbonne, bien sûr – était né. C’était en 1887. Depuis, chaque descendant a apporté sa touche à ce leader des herbes surgelées.

Marc, le grand-père de Charles, mécanisa la récolte, tandis que, dans les années 70, Luc, le père, construisit des usines et mit au point le système de surgélation des herbes. Charles Darbonne, 5e génération, a repris le flambeau voilà trois ans. S’il est trop tôt pour connaître sa touche, il a pour mission de faire perdurer cette aventure commencée il y a cent vingt-huit ans.

Pas de concurrence frontale

Le secret d’une telle longévité ? Darégal n’a pas de concurrent frontal. « Nous sélectionnons nos graines depuis plus de cent ans. Notre savoir-faire de sélectionneur est spécifique aux herbes surgelées, tandis que les grands semenciers s’intéressent surtout aux herbes fraîches. Elles n’ont pas du tout les mêmes caractéristiques », explique le patron de 37 ans. Si le belge Ardo peut être considéré comme un concurrent, ce transformateur de légumes ne produit que cinq types d’herbes surgelées, contre quarante-cinq chez le spécialiste français. Darégal « prête » ses graines aux 83 agriculteurs partenaires du fabricant. Ceux-là produisent pour les quatre sites de l’entreprise : Milly-la-Forêt, mais aussi Saint-Divy, en Bretagne, Santaella en Andalousie (Espagne) et le dernier à Turlock, en Californie (États-Unis).

« Il faut diversifier notre risque face aux aléas climatiques. Ainsi, notre ciboulette pousse dans trois endroits différents », détaille Charles Darbonne. L’entreprise familiale a également conçu du matériel agricole adéquat, car « une récolteuse à oignons n’a rien à voir avec une ramasseuse de persil. C’est de l’orfèvrerie ». Ici, le savoir-faire est tellement unique qu’il n’est pas près d’être copié. 

En dates

  • 1535 : la famille Darbonne cultive des herbes aromatiques à Milly-la-Forêt.
  • 1887 : Armand Darbonne développe une nouvelle façon de sécher les herbes et crée Darégal.
  • 1972 : surgélation des herbes.
  • 2012 : Charles Darbonne succède à Luc, son père, à la tête de Darégal.

En chiffres

  • 118 M€ de CA en 2014
  • 25% des ventes réalisées en GMS
  • 440 salariés, dont 275 en France
  • 4 sites industriels
  • 40 variétés d’herbes

Source : Darégal

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2395

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message