Marchés

Daunat dope son offre de sandwichs

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dans un marché bien terne, marqué par la forte poussée des MDD, Daunat lance deux nouvelles gammes de sandwichs et fait ses premiers pas sur le halal.

L217104901_1Z.jpg
L217104901_1Z.jpg©

Mon plaisir, la nouvelle gamme de Daunat disponible dans les linéaires à partir du 1er avril, réussira-t-elle à redonner du plaisir aux consommateurs de sandwichs et, notamment, ceux de triangles, qui pèsent 80 % du marché ? C'est toute l'ambition de l'entreprise bretonne : « La consommation des sandwichs est devenue trop fonctionnelle. Elle doit aussi procurer des émotions », insiste Sébastien Chalmeau, chef de produit chez Daunat.

Un vaste dessein qui se traduit par un packaging premium rappelant l'ambiance bistrot. Et sur lequel poètes et philosophes dissertent sur le plaisir. Les recettes adoptent un positionnement gourmand, comme ce tartare de saumon fumé et algues dans un pain au pavot ; ou encore ce jambon supérieur, chèvre, confit de figue et pain aux six graines.

Mais ce n'est pas tout. Pour sortir des sentiers battus du sandwich, le numéro deux du marché se lance sur le segment des wraps avec Be Wrappy, une gamme de sept références à base de galette de blé. À mi-chemin entre le sandwich et la salade, ce produit, présenté dans un packaging vert, adopte les codes de l'ultrafrais. Son positionnement prix - 2,80 E pour 180 grammes - est également à mi-chemin entre sandwichs et salades standards.

Enfin Daunat, avec la licence Zakia, propose quatre références de sandwichs halal. Vieille marque d'origine algérienne reconnue sur le marché de la farine et du couscous, Zakia est aujourd'hui dans le giron du groupe Panzani. Avec ce lancement, Daunat, qui fabrique déjà sous la marque Herta un jambon beurre, poursuit ses développements sous licence.

Ces lancements - Be Wrappy, Mon plaisir - seront soutenus par deux campagnes télé d'avril à juin. L'enjeu est de taille. Le marché du sandwich peine à se valoriser. Son chiffre d'affaires a, en effet, perdu 0,3 % en cumul annuel mobile arrêté à fin 2010, et ses volumes progressent de seulement 1,4 %. Surtout, les marques de distributeurs confirment leur échappée, pesant désormais 55 % des volumes, contre 51 % en 2009.

Trois lancements simultanés

 

  • - Un positionnement plaisir
  • - Une gamme de wraps
  • - Une nouvelle offre halal

Un enjeu

 

Valoriser le marché du sandwich et contrer l'envolée des MDD

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA