Daunat segmente le marché du snacking

La firme des Côtes-d'Armor poursuit sa logique de segmentation pour gagner en visibilité. Et en consommateurs.

«Segmenter le marché du sandwich, c'est participer à sa valorisation et à sa diversification », résume Sébastien Chalmeau, chef de groupe du service marketing chez Daunat. Cette politique, initiée par la marque depuis près de deux ans, se poursuit avec une flopée de nouveautés attendues en grandes surfaces dès le mois d'octobre.

 

Logique de menus

L'exemple le plus révélateur est l'extension de la gamme Daunature, lancée en 2010. Ici, le groupe a voulu créer une logique de menus, où les sandwichs peuvent être accompagnés avec des smoothies ou des fruits à croquer pour un snacking sain. Au mois d'octobre, la gamme s'enrichit de soupes. Les propositions, haut de gamme, sont sans OGM ni colorants ni conservateurs, et placés dans des cups micro-ondables (saveurs carottes gingembre ou tomates à l'andalouse). Deux nouveaux yaourts à boire (cerise et citron) et des légumes à croquer compléteront aussi la gamme existante. Le tout dans des meubles spéciaux dédiés à Daunature, qui ont déjà fait leur preuve dans d'autres canaux de distribution : « On s'adapte à l'évolution de l'offre présente hors GMS pour créer des logiques de menus. Les retours sont très bons », souffle Sébastien Chalmeau.

 

Susciter la gourmandise

Autre nouveauté pour enrichir cette segmentation, Daunat lance son premier sandwich en édition limitée, à base de jambon fumé et de fourme d'Ambert. « Cela va permettre de saisonnaliser et de créer des événements dans le rayon », assure Sébastien Chalmeau. Les solutions chaudes, souvent associées au réconfort et à la gourmandise, sont aussi mises en avant : le premier hot dog signé Daunat sortira ainsi le 1er octobre. Toujours dans la droite ligne des tendances alimentaires anglo-saxonnes, le bloomer, dont le pain de mie est réalisé avec de la farine maltée, est remanié : le packaging est amélioré, le graphisme simplifié et une nouvelle recette jambon-cheddar-salade sera présente en linéaires au début de l'hiver. Ce sandwich froid assure, avec les wraps, une diversification de l'offre des sandwichs. Une évolution cruciale, à l'heure où le snacking accentue la concurrence au rayon traiteur. J. DELVALLÉE

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2239

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres