De la bonne manière d'utiliser les datas sur les places de marché

Il n'y a pas une place de marché qui ressemble à une autre. Cela signifie donc qu'il convient de s'adapter aux spécificités de chacune pour y optimiser sa présence. C'est ce que propose la start up BeezUP qui a éprouvé le principe avec la marque Kenyx...

Partager
De la bonne manière d'utiliser les datas sur les places de marché
Si les places de marché se multiplient, cela ne veut pas dire qu'elles s'uniformisent. Au contraire : chacune à ses spécificités. Auxquelles il faut se plier pour gagner en efficacité.

La même finalité, les mêmes clients… mais rarement les mêmes spécificités ou le même back-office. Pas facile, pour qui se veut e-commerçant, de se faire une place au soleil des places de marché.

Ces places de marché, pourtant, sont devenues incontournables. Ainsi, selon la Fevad, 21% des volumes d’affaire des sites d’e-commerce se sont effectués par leur biais, en 2014. Soit une progression sur l’année, de 53%.

La complexité technique des market places

Avec, comme le dévoilait une récente étude du cabinet Oxatis, menée avec KPMG, Amazon en site privilégié pour s’y essayer (62%), devant eBay (57%), Cdiscount (31%), puis Le Bon Coin (18%), PriceMinister (16%) et la Fnac (6%).

Mais donc, pour chacune de ces enseignes et chacun de ces sites des paramètres différents à observer pour les vendeurs désireux d’y trouver place. « La grande difficulté, c’est la complexité technique », pointe ainsi Michel Racat, PDG de BeezUP, jeune start-up spécialisée dans les datas, le référencement, la gestion et la mise au bon format des catalogues des e-commerçants.

Algorithmes contre algorithmes

Serge Dama, fondateur de la marque de vêtements streetwear Kenyx, pour tenter de s’y retrouver, a ainsi fait appel à la solution éditée par BeezUP. « On ne vend pas de la même façon chez CDiscount ou chez PriceMinister, explique-t-il. Une meilleure gestion des flux nous permet, grâce à un algorithme, de repérer très vite un produit qui ne vend pas et de le remplacer aussitôt par un autre ou, à l’inverse, de promouvoir un article qui se vendrait particulièrement bien. On gagne ainsi en crédibilité auprès des marketplaces : logique puisque l’on obtient de meilleurs taux de conversion grâce à cela et qu’ensuite, effet de boule de neige, leurs propres algorithmes nous identifie comme de bons vendeurs et nous mettent mieux en avant. »

Ci-dessous, deux exemples de la présence de la boutique Kenyx sur PriceMinister d'abord, puis sur Cdiscount:

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

HAYS

Ingénieur commercial ENR H/F

HAYS - 07/02/2023 - CDI - Millau

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ZESTIA

ZESTIA

L’immobilier comme vous ne l’avez jamais vécu.

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS