Début timide pour les soldes

|

Cela n’aura échappé à personne, c’est parti pour les soldes…

Les soldes? Plus rien d'autre qu'un mini-événement.
Les soldes? Plus rien d'autre qu'un mini-événement.© G. B. 2013

Et chacun y va, comme tous les six mois, de son communiqué laudatif. « Les soldes démarrent de manière génialissime, c’est fabuleux ». Et, évidemment, la facilité est de toujours utiliser la même trame de communiqué… Toujours cela de fait, et il n’y a plus qu’à compléter avec les dernières données disponibles.

Une paire de moins par seconde chez Spartoo

Il en va ainsi chez Spartoo. On ouvre ainsi, avec un brin d’impatience, le traditionnel communiqué du premier matin des soldes du spécialiste de la vente de chaussures sur internet. « Soldes H+1, Spartoo vend 20 paires de chaussures à la seconde ! » apprend-on.

Prière, évidemment, de comprendre que c’est beaucoup. Et ça l’est, assurément. Mais, enquête, investigation, le journaliste, n’écoutant que son courage, s’en va immédiatement fouiller dans ses archives.

Et il en ressort qu’à la même époque l’année dernière, Spartoo se fendait d’un communiqué annonçant… « 21 paires vendues à la seconde ». Soit, mais oui c’est terrible, un cruel manque à gagner alors ?! Pensez donc : une paire en moins chaque seconde. 3600 paires en une heure… Allons, faisons la paire à 30 euros… Plus de 100.000 euros partis en fumée en une heure ?  Voire, si on extrapole sur ce même rythme toute une journée, la bagatelle de 1,3 million d’euros ?

77,7% des Français entendent sacrifier au rituel

Le rythme cardiaque s’accélère. Un coup d’œil à la suite du communiqué. Ouf. Spartoo avance un chiffre d’affaires en hausse de 15% « par rapport aux soldes d’hiver 2013 ». Un panier moyen en hausse de 3%. Bref, tout va bien. Les soldes sont bien fantastiques.

Vraiment ? Peut-être pas tant que cela, non. L’enquête LSA/Toluna révèle certes que 77,7% des Français entendent bien profiter de ces soldes d’hiver. C’est énorme, évidemment. Mais, l’année dernière, la proportion était montée au-delà des 80%. Deux points d’écart, c’est considérable, au final.

Démarrage lent chez PriceMinister

Cela dit, il ne faut pas s’enflammer pour autant. Pas encore. Le proverbe est connu après tout : c’est à la fin de la foire (des soldes) qu’on compte les achats… D’ores et déjà, cependant, PriceMinister-Rakuten, à  la mi-journée, observe un « démarrage plus lent que prévu », mais s’attend à une « accélération » dans le week-end. Pas plus, en tous cas, pour l’heure, qu’une augmentation, « légère », du volume d’affaires observée. C'est maigre.

C'est maigre, et c'est la faute aux soldes flottants… « Comme nous étions sur des volumes de ventes et de connexion très élevés depuis plusieurs jours du fait de ces soldes flottants, nous n'enregistrons qu'un très léger pic, mais par rapport à une journée normale nous sommes à des valeurs bien supérieures », se rassure Olivier Mathiot, cofondateur du site.

Rien d'autre qu'un mini-événement

En somme, une constatation qui vient corroborer l’analyse faite, en amont, par Aude de Moussac, manager, spécialisée en grande consommation, au sein du cabinet Kurt Salmon : « La grande braderie (des soldes avant les soldes) a commencé avant même Noël pour traquer le porte-monnaie d’un consommateur frileux et peu enclin à acheter au prix fort. Leur démarrage légal ne sera qu’un mini-événement ». Elle avait raison.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter