Services & Livraison

Decathlon affine sa livraison du dernier kilomètre en Belgique

|

L'enseigne teste, depuis octobre 2020 dans quelques magasins en Belgique, une nouvelle solution technologique pour optimiser sa livraison du dernier kilomètre. Développé par Woop, filiale de l'Association Familiale Mulliez, l'outil pourrait faire l'objet d'un plus large déploiement à l'avenir.  

L'intérêt est double pour le distributeur. Le premier étant de proposer des délais courts au client, chose impossible au départ des entrepôts de l'enseigne. Le second étant de proposer une livraison écologique.
L'intérêt est double pour le distributeur. Le premier étant de proposer des délais courts au client, chose impossible au départ des entrepôts de l'enseigne. Le second étant de proposer une livraison écologique. © Decathlon

La livraison du dernier kilomètre est devenue un enjeu plus que primordial pour les distributeurs. Raison pour laquelle Decathlon Belgique expérimente depuis octobre une solution développée par Woop. Derrière l'apparence d'une start-up, se cache en réalité, la filiale de l'AFM (Association Familiale Mulliez). Anciennement nommée Melting Point, l'entité a fait l'objet d'un rebranding depuis juin 2020.

Woop a ainsi développé une plateforme d’orchestration des solutions de livraison du dernier kilomètre. La structure née, d'une preuve de concept en 2018,  opère et identifie pour les enseignes différents scenarii de livraison en fonction de critères prédéfinis : prix, délai, impact carbone leur permettant d’opter pour la meilleure offre au meilleur tarif, en privilégiant dès que possible la mobilité douce, comme la livraison par vélo à titre d'exemple. La solution est déjà déployée auprès de 200 points d’expédition magasins, entrepôts ou drive appartenant à sa maison mère. La filiale opère notamment pour Auchan, Leroy Merlin ou Norauto, et teste depuis octobre dernier sa solution pour Décathlon en Belgique, dans le cadre d'un projet pilote.

Soulager les flux logistiques

Concrètement, la plateforme vient se connecter aux systèmes d'information des distributeurs pour récupérer les ordres de transports. La solution vient alors optimiser ces ordres en sélectionnant le meilleur transporteur pour effectuer la livraison. "Nous avons éprouvés la solution depuis quatre mois en Belgique. Avec un démarrage en septembre avec quelques commandes tests. La solution a ensuite été déployée à trois magasins en octobre, puis désormais sur six points de vente" explique Pierre-Louis Cospain, en charge des problématiques de livraison du dernier kilomètre pour Decathlon International.

La solution permet aussi de garantir une exhaustivité des prestataires de transports "Lors de la crise sanitaire, on a pu voir que certains transporteurs traditionnels se sont retrouvés en défaut. Notre solution permet de dispatcher des commandes clients" abonde de son côté Alexis Quesney, DG de Woop.  Ce déploiement rentre dans une stratégie plus globale de Decathlon dans le plat pays. Où l'enseigne se concentre sur le Ship from store, à savoir la livraison directement depuis le magasin.  "Le confinement a accélèré ce processus, la solution de Woop nous permet de répartir la charge et les commandes entre entrepôts et magasins" poursuit Pierre-Louis Cospain. La démarche offre pour double perspective de s'appuyer sur le stock du magasin et de soulager les flux logistiques.

Déploiement plus large à venir

L'intérêt est aussi multiple pour le distributeur. Le premier étant de proposer des délais courts au client, chose impossible au départ des entrepôts de l'enseigne. Le second étant de proposer une livraison écologique. L'intervention de Woop permettra aussi de mutualiser et massifier le transport pour Decathlon en Belgique qui ne travaille, pour l'heure qu'avec Bpost, l'équivalent belge de La Poste. Le projet pilote servant à optimiser les process logistiques et acculturer les équipes à travailler avec plusieurs transporteurs dans un futur proche "Cela permet de réduire par deux notre temps de préparation d'une commande en magasin. Au moyen d'outils informatiques plus puissants et connectés en direct aux transporteurs" explique le responsable de Decathlon.

La solution répond aussi à une logique de co-construction et d'open innovation. Une longue concertation a été nécessaire entre les deux parties afin de définir la solution la plus adéquate pour pourvoir au besoin de Decathlon en Belgique : "bien avant d'avoir un produit fini, nous avions des échanges avec les équipes métiers, transport et IT de Decathlon depuis un an et demi", pointe de son côté le DG de Woop.

En tout état de cause, la période de confinement a réellement fait office de test grandeur nature pour le projet pilote, qui a prouvé sa pertinence. Désormais, l'ambition est de déployer la solution, à plus large échelle, sur d'autres magasins en Belgique et avec plusieurs transporteurs "on attend un retour à la normale pour passer à une phase de duplication plus large. Mais il ne concernera pas l'ensemble des 38 magasins situés en  Belgique", prévient Pierre-Louis Cospain. Ce déploiement est aussi prévu à l'international, en Allemagne, Espagne et au Royaume-Uni, avec le même modus operandi. A savoir, un magasin pilote dans chaque pays et un unique transporteur pour valider l'intégration technique. En France, le dispositif est aussi testé dans trois points de vente de la région lyonnaise.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message