Décathlon dévoile son Parc À fond la forme

Non content de sa double casquette de distributeur et producteur, l'enseigne du groupe Mulliez revendique désormais le titre de moniteur de sport. Un nouveau métier né de son concept À fond la forme. Dans le parc, les clients pourront s'initier à de nouvelles disciplines. Première ouverture à Mulhouse début 1999.

« Voilà vingt ans que Décathlon vend des articles de sport. Aujourd'hui, nous souhaitons aller plus loin en donnant envie au consommateur de découvrir de nouvelles disciplines. » Pour Jean-Claude Amet, directeur du Campus Décathlon de Villeneuve-d'Ascq, en charge du nouveau projet de l'enseigne, il ne s'agit pas de copier ce que fait Giacomelli Sport en Italie ou encore REI, le spécialiste américain des sports de plein air (LSA n° 1583).

Le Parc À fond la forme s'inscrit au contraire dans une stratégie consistant à réunir différents équipements sportifs et de loisirs à l'extérieur des magasins. Dans la lignée des nombreux services développés par Décathlon depuis plusieurs années (point restauration rapide Pause Forme, ateliers de réparation du matériel, agences Décathlon Voyages ).

Testé depuis plusieurs mois sur le campus de Villeneuve-d'Ascq, siège mondial du groupe, le concept verra le jour au premier trimestre 1999, lors de l'ouverture, à Mulhouse, du premier des huit campus régionaux que Décathlon veut ouvrir en France.

Un concept modulable

Outre la direction régionale, chaque campus abritera un magasin Décathlon, un entrepôt, un centre de formation et l'ensemble des « attractions » du Parc À fond la forme. A savoir la Terrasse, le Square, le Jardin et la Prairie, soit plus de 30 hectares. Faute d'une telle surface, chaque directeur de magasin adaptera le concept à sa zone de chalandise en construisant une Terrasse et un Square, ou au contraire uniquement la Prairie.

Le magasin de Charleville-Mézières (Ardennes) ne réunira que la Terrasse et le Jardin autour d'un mini-parcours de VTT et de rollers. « L'important est de permettre à nos clients de pratiquer un sport, explique Jean-Claude Amet. Nous voulons leur faire découvrir de nouvelles disciplines à travers diverses animations. »

Il s'agit aussi d'inciter des consommateurs qui ne seraient jamais venus autrement à fréquenter les magasins Décathlon. « Le but est de séduire toutes les classes d'âges des sportifs invétérés aux enfants accompagnés de leurs grands-parents. »

Des stages d'initiation seront proposés sur le modèle de ceux en test à Villeneuve-d'Ascq : découverte du padel (mélange basque de tennis et de squash), du VTT, mais aussi cours de fitness et sessions de perfectionnement aux rollers lors desquelles des moniteurs expliquent aux enfants comment se protéger.

Entreprise citoyenne, Décathlon organise chaque mercredi des anniversaires sportifs pour les enfants. Et propose, pendant les vacances, des forfaits demi-journée. Pour 60 F, des animateurs prennent en charge des jeunes afin de leur faire découvrir de nouveaux sports.

Systématisation des espaces consacrés à l'essai de matériel dans les magasins (piste de rollers ou d'essai pour chaussures de randonnée, ponton de voilier reconstitué), terrains de sports et initiation à de nouvelles disciplines à l'extérieur Par cette double démarche, Décathlon espère bien tirer profit d'un marché en pleine expansion. Et accroître la fréquentation de ses magasins. « Avec le boom du commerce électronique, nous ne pouvons plus nous contenter de vendre des équipements. Il est impératif de proposer d'autres services », conclut Olivier Kaufmann, directeur général de Décathlon. Le Parc À fond la forme en est un.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1606

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous