Decathlon mise sur la réalité virtuelle pour vendre des tentes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

D’ici fin avril, une trentaine de magasins Decathlon proposera à leurs clients de s’immerger dans l’univers de camping avec un casque de réalité virtuelle afin de tester les tentes de l’enseigne. 

Sur l'écran, on peut visualiser l'image que le client peut voir dans le casque. Valtech annonce un prix de l'équipement autour de 5000 dollars, incluant un casque HTC Vive et le "pointeur".
Sur l'écran, on peut visualiser l'image que le client peut voir dans le casque. Valtech annonce un prix de l'équipement autour de 5000 dollars, incluant un casque HTC Vive et le "pointeur".© LSA / CC
La réalité virtuelle commence à envahir le monde du commerce. Et pour Decathlon, cette technologie permet d’immerger le client dans un univers afin de replacer les produits dans leur contexte d’utilisation. Le distributeur a travaillé sur le sujet avec Valtech et la première application sortira d’ici la fin du mois d’avril avec l’arrivée en rayon des tentes. Une trentaine de magasins testera l'équipement dans 7 pays, dont la France.
 
Dans un espace de 3 mètres sur 3 mètres et avec un casque HTC Vive (coût de l’équipement global environ 5000$), les clients pourront ainsi se rendre compte des dimensions d’une tente familiale qui fait 7 mètres de large pour 2,5 mètres de haut pour la plus grande. Jusque-là, les équipes des magasins devaient envahir le parking pour monter et démonter les modèles d’expositions. Un peu fastidieux.
 
Avec la réalité virtuelle, le distributeur va pouvoir aller plus loin puisqu’il est possible d’immerger le client dans différents environnements, et par exemple simuler la pluie sur le tissu. Pour obtenir ce rendu si précis, Valtech utilise la photogrammétrie, soit une réalisation 3D à partir d’une multitude de photos prises en studios. 
 
Immersion immédiate 
LSA a testé la solution à l’occasion du Cegid Connections, grand-messe de l’éditeur lyonnais durant laquelle Valtech présentait sa démonstration dans l’Innovation Store. La prise en main du dispositif se fait facilement, même s’il faut obligatoirement qu’un vendeur veille au bon déroulement. En effet, l’espace est restreint (3m sur 3m), le casque est relié à un ordinateur via un fils et on se prend vite au jeu! Le déplacement se fait majoritairement à l’aide d’un pointeur et d’un unique bouton. On pointe la zone que l’on souhaite atteindre, et un peu à l’image de ce que propose Google Street View, on est déplacé immédiatement dans cette zone. On accède à différentes informations produits en pointant le « laser » vers des pictos qui flottent dans les airs. On change également l’ambiance et la météo en un clic.
 
L’immersion est immédiate, et on se rend tout de suite compte de la dimension des produits, notamment à l’intérieur. En effet, si on se tient debout et qu’en réalité, la hauteur est trop faible, on perçoit visuellement que l’on sort de la tente. Une expérience difficile à décrire, mais qui devrait se développer à l’avenir car la réalité virtuelle apporte un vrai plus du côté de l’expérience client. Par ailleurs, Samsung, Orange ou encore HTC ont vendu de nombreux casques de réalité virtuelle, on peut imaginer qu’un client puisse préparer ses achats avec, en passant par une application via son smartphone, même si la qualité d’immersion ne sera pas la même.
 
Les pictos permettent d'activer des modules qui fournissent de l'information sur les produits  (Photo prise d'un écran qui retransmet ce que l'on voit dans l'écran) 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA