Declosmesnil et Sofiprotéol déposent une offre de reprise pour les abattoirs de porcs AIM

|

La société Declomesnil, accompagnée de Sofiproteol, proposent une offre de reprise des activités de découpe et de distribution de porcs des Ateliers industriels de la Manche (AIM), en redressement judiciaire depuis le 6 janvier 2015.

Les abattoirs AIM sont en redressement judiciaire depuis le 6 janvier 2015
Les abattoirs AIM sont en redressement judiciaire depuis le 6 janvier 2015© Fotolia

Le géant Sofiproteol (groupe Avril), société de financement et de développement dédiée principalement aux filières des huiles et protéines, vient à la rescousse de la filière porcine. Il vient en effet d’annoncer, auprès du tribunal de de commerce de Coutances, dans la Manche, d'accompagner une offre de la société Declosmesnil. Ensemble, ils ont déposé une offre de reprise pour les Ateliers industriels de la Manche (AIM), en redressement judiciaire depuis le 6 janvier 2015.

Des synergies envisagées

Sofiprotéol entrerait comme actionnaire minoritaire dans le capital d’une nouvelle entité, qui serait contrôlée par la société Declomesnil, grossiste en viande de porcs. Cette offre de reprise aurait pour objectif de "soutenir et valoriser la qualité de la production de porc normand", annonce le groupe dans un communiqué.

Le développement de nouvelles synergies entre les différents acteurs de la filière serait à prévoir. Le groupe Sofiproteol est coutumier de ces alliances. Pour rappel, le groupe s’était associé au leader européen de la volaille LDC, fin 2014, pour créer un géant dans cet autre secteur à la peine

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter