Découvrez la nouvelle étiquette anti gaspillage bientôt en rayon [vidéo]

|

Finie la période de test ! Le collectif des Gueules cassées a présenté jeudi 23 avril 2015 sa nouvelle étiquette qui arrivera très prochainement chez plusieurs enseignes. Objectif : créer un marketing décalé autour des produits en fin de vie, pour limiter le gaspillage alimentaire dans les grandes surfaces.

Les gueules cassées proposent actuellement cette étiquette à l'ensemble des distributeurs.
Les gueules cassées proposent actuellement cette étiquette à l'ensemble des distributeurs.

Après quatre mois de test, les Gueules cassées présentent la nouvelle étiquette mise à disposition de l’ensemble des distributeurs. Celle-ci devrait arriver très prochainement en rayons. « Nous sommes en discussions avec plusieurs enseignes, tous semblent très réactifs », assure Nicolas Chabanne, le fondateur de ce collectif.

Derrière cet événement marketing se cache surtout l’aboutissement d’une démarche. Le collectif des Gueules cassées s’est fait connaitre il y a tout juste un an en grande distribution au rayon des fruits et légumes. Il propose alors, sur le même modèle que les fruits et légumes moches d’Intermarché, des produits cabossés vendus 30 % moins chers que les produits standardisés. La démarche fait mouche auprès des enseignes et des clients. Nicolas Chabanne étend alors la démarche à d’autres rayons. Mais l’homme veut aller encore plus loin, en proposant une sorte de marque ombrelle qui vise à dédramatiser les produits en fin de vie, et éviter ainsi le gaspillage alimentaire. Et justement, le thème est d’actualité, à l’heure où le rapport Garot souhaite interdire les enseignes de jeter les produits invendus.

Organisation d'une cagnotte de solidarité

Concrètement, ces produits à date courte affublés de cette étiquette avec la pomme édentée sont vendus 50 % moins chers que les produits dits normaux. A la demande des distributeurs, la partie blanche de l’étiquette est réimprimable. A chaque référence vendue, un centime sera reversé à une cagnotte de solidarité gérée par Eqosphere, qui coordonne les associations de terrain pour redistribuer les produits invendus des grandes surfaces. « Chaque vente de produit alimentera cette ressource essentielle pour permettre aux acteurs de terrain de disposer de moyens supplémentaires pour soutenir leurs actions : camions réfrigérés, stockage, création d’emplois nouveaux pour améliorer la qualité du don », précise Nicolas Chabanne.

Voici le dispositif expliqué en vidéo:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter