Découvrez le test de drive piéton par Auchan Direct

|

DIAPORAMA Le site de livraison à domicile d’Auchan a lancé le 17 avril une expérience originale dans le 15e arrondissement de Paris. 

Il s’agit d’une petite boutique de 90 mètres carrés baptisée Auchan Direct Retrait Express. Le principe est à peu de chose près celui d’un drive, la voiture en moins. Il permet au spécialiste de s'affranchir du coût de la livraison à domicile, principal frein à son développement. Les clients passent leur commande depuis auchandirect.fr et peuvent la retirer trois heures plus tard dans le magasin. Avec une capacité de stockage de 250 commandes, il est équipé d’une chambre froide pour les produits frais et d’une deuxième pour les surgelés. "Le concept est très simple à comprendre, mais nous sommes encore en phase de pédagogie, explique Jérôme Dalidet, directeur de Auchan Direct. Ensuite, la question est de savoir comment on passe du simple intérêt à l'acte d'achat."

Créer une expérience client

Auchan Direct Retrait Express dispose de plusieurs arguments pour se faire une place dans le quartier. Avec 7500 références, son offre dépasse largement celle de la plupart des supérettes parisienne. Ensuite, il donne accès à de nombreuses promotions, 200 en ce moment, toujours rares dans les formats de proximité. Question praticité, le retrait des commandes doit se faire en quelques minutes, même s’il n’y a pas de promesse pour l’instant, et des caddys sont proposés en prêt aux clients, en échange d’une signature et d’une copie de la carte d’identité, sous réserve de le ramener sous 7 jours. "On veut dépasser le simple point de retrait, on veut vraiment créer une expérience", assure un des trois employés. Une borne d’accès au site a été installée. Elle est pour l’instant surtout appréciée des gens âgés qui en profitent pour se faire expliquer le fonctionnement du site, accompagner dans leur inscription, voire leur première commande.

A terme, ce Retrait Express sera ouvert de 8h à 23h du lundi au vendredi et de 8h à 21h le samedi. Entre les vacances des Parisiens et les ponts de mai, le démarrage s’annonce progressif. Hier, treize commandes étaient en attente de leurs propriétaires en fin d’après-midi. Cette période de trois semaines de calme sera mise à profit pour roder le concept en douceur. Si le test fonctionne, on devrait voir le concept se multiplier dans la capitale. "J'ai envie de dire pourvu que ça marche et qu'on couvre tout Paris !", conclut Jérôme Dalidet.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message