Décrue historique des projets d'immobilier commercial

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

BILAN Ce n’est pas seulement la crise. La circonspection des promoteurs face à la donne nouvelle de la loi Pinel sur l’urbanisme commercial les a aussi poussés à réduire les dépôts de dossiers administratifs et à resserrer leur pipeline de projets en 2015.

clothes display in the fashion store
clothes display in the fashion store© zhu difeng - Fotolia

C’est au cycle de vie même des projets en immobilier commercial que la fédération du commerce spécialisé, Procos, s’attache pour établir son nouveau bilan à la baisse en 2015. De l’amont, avec le compte des projets en stock chez les promoteurs, jusqu’aux chantiers en cours ratifiés par le permis de construire. En passant par l’étape des autorisations en commissions d’aménagement commercial. Ces indicateurs pointent tous le ralentissement historique de la production de surfaces commerciales !

Le volume des dossiers autorisés en CDAC et en CNAC, en chute de 41% par rapport à 2014, a atteint son niveau le plus bas observé ces quinze dernières années. Il n’a été déposé « que » 1,6?million de mètres carrés de dossiers en 2015 (contre 2,8?millions les deux années précédentes), autorisés pour 81% d’entre eux. Les surfaces de plancher commercial autorisées via les permis de construire, en baisse de 7%, atteignent également leur niveau le plus bas depuis le début des années 2000. Tout comme les surfaces en phase de construction effective s’effondrant de 21% pour à peine dépasser les 3?millions de mètres carrés.

Le rendement du commerce chute, à l’inverse des loyers

La crise entre bien sûr en compte dans cette décrue. « Le rendement moyen du commerce en France [le chiffre d’affaires ramené aux mètres carrés, NDLR] diminue en moyenne de 1% par an, rappelle Michel Pazoumian, délégué général de Procos. Alors que les loyers augmentent annuellement de 4,5%. » La fédération devrait d’ailleurs annoncer un bilan annuel du commerce spécialisé à croissance nulle pour 2015. Mais le malaise des professionnels est aussi dans les arcanes administratifs. « La loi dite Pinel, du 18?juin 2014, a totalement modifié le régime d’instruction des demandes de permis de construire et d’autorisation d’exploitation de surfaces commerciales, souligne Pascal Madry, directeur de Procos. Jusqu’alors, ces examens se faisaient en deux procédures dissociées. Mais, depuis un an, l’instauration d’un “guichet unique” les superposant a échaudé les opérateurs craignant aussi l’augmentation du recours contentieux. »

De fait, les promoteurs ne sont guère enclins aux projections enthousiastes. Le « stock » de surfaces commerciales programmées à cinq ans – sur la foi de déclarations d’une soixantaine de foncières – a fondu de 15%. Avec seulement 337 opérations dans les cartons en 2015, contre 397 en 2014. Ce qui correspond à une chute de 19% des surfaces projetées (à 4,8 millions de mètres carrés en 2015). S’il reste un avenir pour l’immobilier commercial, il sera en périphérie des villes, attirant plus de 90% des surfaces en projet (soit 4,2?millions de mètres carrés). Les opérations en centre-ville se contentant de 7,3% des surfaces (à 350 000?m²).

Trois indicateurs clés à la baisse

  • Permis de construire* :  - 7% de surfaces de plancher commercial autorisées via les permis de construire en 2015 vs 2014, à 4,8?millions de m² en 2015
  • Dossiers en CDAC et CNAC** :  - 41% de surfaces commerciales autorisées en 2015 vs 2014, à 1,3 million de m² en 2015
  • Projets programmés d’ici à cinq ans*** : - 19% de surfaces commerciales « en stock » chez les promoteurs en 2015 vs 2014,à 4,8 millions de m² en 2015

Données du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (base Syt@del2).

** Données préfectorales Kyris.

*** Observatoire de l’immobilier commercial (Loic).

Source : Procos

vbilan

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2397

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA