Décryptage exclusif du top 100 des drives Leclerc

|

LSA s’est procuré le classement interne des 557 drives exploités par Leclerc en 2014. Nous avons extrait de ce document exclusif le top 100 des magasins entrepôts du champion du format en France et quelques chiffres sur ce parc encore très jeune. Édifiant !

Le drive de Baléone, en Corse, affiche les plus belles performances de l’enseigne sur ce circuit.
Le drive de Baléone, en Corse, affiche les plus belles performances de l’enseigne sur ce circuit.

Avec près de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 31,4% de progression, les drives –qui ont généré environ 40% de la croissance de Leclerc l’an dernier – sont devenus l’un des principaux moteurs de l’enseigne. Pour s’en convaincre un peu plus encore, LSA s’est procuré le classement interne des 557 drives Leclerc exploités en France en 2014 et a publié sur son site web, en exclusivité pour ses abonnés, un classement dynamique des résultats des 100 premiers magasins entrepôts de l’enseigne. Un podium impressionnant où la centième unité, celle d’Outreau, culmine quand même à 5,9 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit largement au-dessus du seuil de rentabilité généralement admis (3 à 4 millions d’euros) pour ces magasins d’un genre nouveau. Ils sont d’ailleurs 269 drives Leclerc à dépasser les 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014.

Déportés/accolés, match nul…

Ce qui impressionne, c’est la forte homogénéité des performances de ce panel de champions : 16 entrepôts dépassent les 10 millions d’euros de chiffre d’affaires; 27 les 9 millions d’euros; 48 les 8 millions; 70 les 7 millions et 96 les 6 millions… Et 134 sont au-dessus des 5 millions d’euros. Plus bas encore, 469 des 557 E. Leclerc Drive dépassent le million d’euros. Et les meilleurs ne sont pas que des drives déportés – ces machines à vendre – comme semblent le penser les observateurs. À l’exception des trois premiers du classement (Ajaccio, Échirolles et Montpellier), les modèles ont plutôt tendance à s’équilibrer : sur les 16 drives qui dépassent les 10 millions d’euros de ventes, 10 sont des drives accolés, c’est-à-dire collés ou en immédiate proximité (parking…) du magasin référent. On trouve même quelques adeptes du picking en magasin – décrié par les spécialistes – parmi ces champions. Montauban, qui s’appuie sur du picking en hyper, génère 6,4 millions d’euros de chiffre d’affaires et se situe à la 85e place du top 100. Mieux, La Collesur- Loup, avec ses 8,6 millions d’euros de ventes réalisés en semi-picking, se hisse à la trentième place du classement… Pas si mal. En même temps, la recette des meilleurs repose sur un triptyque bien établi : un panier moyen élevé (plus de 100 € pour les deux leaders, score que seuls deux autres drives atteignent) ; un nombre de clients actifs important (plus de 5 000, voire 6 000) pour des cadences quotidiennes de commandes qui frôlent, voire dépassent, les 500 livraisons/jour. En revanche, les assortiments sont plus hétérogènes. Baléone, le leader français basé à Ajaccio et auquel LSA a consacré un reportage complet, a fait le choix d’une offre large, en particulier en produits frais. Il culmine à 9 210 références, alors que Thionville (9e) en propose moins de 6 000, quand la moyenne de l’enseigne atteint 7 092 références.

Plus de 4 millions de Français ont essayé

Les données internes récupérées par LSA permettent aussi d’isoler les performances moyennes du réseau. Le chiffre d’affaires TTC des 557 drives exploités fin 2014 par Leclerc s’établit à 1,968 milliard d’euros, soit 4,6% du chiffre d’affaires des magasins jumelés. Le panier moyen d’un E.Leclerc Drive standard s’établit à 86 €, avec 38 articles, pour 147 commandes/jour. L’ensemble séduit, puisque le réseau compte un peu plus de 4 millions de clients, dont 976000 actifs. Dans ses statistiques internes, Leclerc mesure aussi l’attente en pistes de chargement, et les résultats semblent plutôt bons: 91,5% des livraisons sont effectuées en moins de cinq minutes; 0,4% d’entre elles ont imposé des attentes de plus de dix minutes. Toutefois, près de 4,6% des livraisons comportent des ruptures.

16 champions à plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires

Classement des 16 premiers drives Leclerc, par CA, en M €, en 2014

Source : LSA, d’après documents internes Leclerc

LSA a extrait du classement des 100 premiers drives de Leclerc la liste des seize unités dont le chiffre d’affaires dépasse les 10 millions d’euros en 2014.

Les drives Leclerc en chiffres 

  • 1,968 Mrd € de CA en 2014
  • +31,4% par rapport à 2013
  • 557 drives recensés fin 2014
  • 51,3% ont moins de deux ans, soit 286 unités
  • 976000 clients actifs (plus de 3 achats par an)

Source LSA; origine : Leclerc

Voilà pour la photographie, mais si on se place sur le terrain de la prospective, le format semble recéler encore beaucoup de potentiel chez Leclerc. Outre la quarantaine de nouveaux drives attendus pour 2015 (et donc le franchissement du cap des 600 unités), l’âge du parc permet d’imaginer assez bien le réservoir de croissance restant. Plus de 400 des 557 drives recensés fin 2014 avaient moins de trois ans d’existence, soit 72%! 286 avaient même moins de deux ans d’âge, et seuls 65 affichaient plus de quatre ans d’activité. On a tendance à l’oublier tellement le format semble installé dans les habitudes aujourd’hui, mais le pionnier des drives Leclerc, celui de Roques-sur-Garonne, a été inauguré fin août 2007, ses seconds en juin 2008… Et si Roques ressent un peu les effets de l’âge, avec une baisse de 11% de ses ventes en 2014 (8,7 millions de chiffre d’affaires quand même), d’autres vénérables anciens font mieux que de se défendre: Reims-Champfleury, ouvert en décembre 2008, gagne encore 5,8% de chiffre d’affaires en 2014, à 9,9 millions, dans une ville qu’on disait pourtant déjà saturée de drives. Quant à Nantes Basse-Goulaine, un des pionniers inauguré en juin 2008, il affiche encore, six ans plus tard, une croissance de 17,2% pour 11,6 millions d’euros de ventes. Comme un démenti cinglant à ceux qui parient sur un essoufflement massif du format dès l’an prochain… En tout cas pour Leclerc.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2379

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous