Définir les morceaux de façon plus simple

Le rayon du futur, c’est pour bientôt ! L’Interprofession du bétail et des viandes, Interbev, a présenté un projet de simplification de la dénominationdes viandes de boucherie (bœuf, veauet agneau), devant le Conseil national dela consommation, le 9 décembre dernier. Dans les cartons depuis plus d’un an,cette initiative vise à simplifierles morceaux vendus dans le commerce. Car le gîte de noix ou la tende de tranche sont devenus des termes peu fonctionnels pour les clients… L’idée est donc de créer « des repères pour les consommateursen recentrant le nom de vente davantage sur la destination culinaire que sur le nom boucher du morceau », précise l’Institut de l’élevage sur son site. Le niveaude tendreté de la pièce sera indiquévia une, deux, ou trois étoiles. De quoi simplifier l’acte d’achat.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2309

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message