Déflation en hypers et supermarchés: les Français ont économisé 1 milliard d'euros en 2014!

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon les derniers chiffres publiés par Iri, entre décembre 2014 et décembre 2013, l’inflation sur les prix est de -1,14 % sur un assortiment constant de produits en hypermarchés et supermarchés. 

 
Selon Iri, l’année 2014 restera marquée par la guerre des prix entre enseignes. Cette guerre des prix s’est traduite par une déflation très forte sur l’ensemble des PGC : -1.22 %. Autrement exprimé, c’est un gain de pouvoir d’achat estimé à plus de 1 milliard d’euros dont ont bénéficié les consommateurs français.
 
 
Le niveau de baisse des prix aura été assez inégal. Globalement seules les Marques Nationales ont vu leur prix reculer (-2.1%) alors que le prix des MDD était stable (+0.2%) et que les premiers prix étaient assez nettement orientés à la hausse (+1.1%).
 
 
 
 
Sur l’ensemble du DPH, les baisses ont été très fortes et plus particulièrement sur les produits d’hygiène et de beauté. Elles ont également affecté l’ensemble des produits d’épicerie : -2.2 % avec des records pour l’alimentation infantile et la panification fraîche.Sur les liquides, la déflation a été plus modérée : -0.7 % mais avec de grandes disparités par sous-rayons. Forte baisse sur les eaux (-3.4%) et sur les bières (-2.0%) alors que les prix des alcools sont restés orientés à la hausse. Les produits frais sont restés plus stables (-0.4%) mais également avec des situations variables selon les groupes de familles avec par exemple de fortes baisses sur l’ultra-frais et les glaces.
 
 
 
Selon les circuits de distribution, Iri note une baisse nettement plus prononcée en Hypermarchés qu’en Supermarchés avec respectivement -1.6% et -1.1%.
 
 
INFLATION À 1 MOIS SUR LE TOTAL MAGASIN
Structurellement, les données d’inflation de la demande à 1 mois au cours du mois de décembre sont quelque peu biaisées en raison de l’évolution des prix à très court terme de quelques catégories de produits festifs tels que le champagne, les foies gras, les saumons fumés, les bûches glacées…Sur chaque mois de décembre, nous enregistrons une assez forte déflation sur notre indicateur, de l’ordre de - 0.4 %. Décembre 2014 ne fait pas exception à cette norme avec une baisse des prix de la demande à un mois de - 0.40% quasiment au même niveau que l’an dernier). Sur les produits festifs, la déflation ressort à -2.9 % et sur les autres produits plus courants, la tendance reste orientée à la baisse (-0.21 %). On pourra néanmoins noter un relèvement des prix sur quelques groupes de familles, tels que les féculents et les bières.
 
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA