Delmas, la nouvelle marque rachetée par Delpeyrat, veut se faire un nom dans le poisson

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

C’est une début d’une deuxième vie pour la marque Delmas. Après son rachat par Delpeyrat (groupe Maisadour) en 2012, la marque va présenter en grande distribution une gamme de produits pour les trois rayons dédiés au poisson frais.

Delmas est aux mains de Delpeyrat depuis 2012. La marque arrive en rayon en ce début d'année.
Delmas est aux mains de Delpeyrat depuis 2012. La marque arrive en rayon en ce début d'année.

C’est une renaissance. La marque de Robert Delmas, lancée dans les années 90, vivotait dans l’univers de la saumonerie. En 2012, quand Delpeyrat a racheté la saumonerie de Brioude et une série de sites industriels pour se lancer dans le saumon fumé, la société de Maïsadour s’est également emparée de Delmas. Forte d’une nouvelle équipe récemment recrutée, Delmas est timidement arrivée au mois de janvier 2015 en linéaires. Elle prévoit une offre complte répartie sur les trois rayons qui offrent du poisson frais, c’est-à-dire le stand traditionnel, le rayon marée LS et le traiteur de la mer.

Une nouvelle équipe

Pour assurer le développement du renouveau de Delmas, Jean-Luc Poinçot a été nommé directeur général adjoint. Cet ex-Mondelez et Métro entre autres, est arrivé aux manettes de ce pôle au mois de juillet 2014. Il s’est depuis entouré de Franck Dupin, directeur commercial et jean-Philippe Moreau, directeur marketing, tous deux arrivés en début d’année.

La marque rejoint ainsi le giron de Delpeyrat qui s’est lancée aussi sur ce marché du saumon fumé en 2013, et le leader du marché Labeyrie. "Delmas est davantage positionnée comme une marque du quotidien et Delpeyrat propose quant à elle des produits plus premium", précise Jean-Luc Poincot quand on lui parle du risque de cannibalisation entre les deux griffes du groupe.

Des produits modernes

Au rayon marée libre-service, la marque va arriver à partir de mi-avril chez Carrefour, Leclerc, Auchan et Cora avec une gamme d’une dizaine de produits modernes prêts à cuire ou à déguster… Soit une copie de la stratégie de Delpierre, autre marque dans le giron de Labeyrie ? "Non, car nous proposons des poissons en fonction de la saison, et nous fournissons aussi les distributeurs sur le rayon traditionnel, ce que ne fait pas Delpierre", avance Jean-Luc Poinçot.
Delmas réalise à ce jour 90 millions d'euros de chiffre d'affaires mais ambitionne de grimper à 120 millions d'euros d'ici à 2018.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA