Marchés

Delpeyrat et Comtesse du Barry misent sur la Chine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

CHIFFRE CLÉ Thierry Blandinières, en déplacement en Chine avec François Hollande, a réaffirmé sa volonté. "La Chine est le futur relais de croissance pour Delpeyrat dans les 10 années à venir". tels sont les mots de Thierry Blandinières, président de Delpeyrat et de Comtesse du Barry. Il prône l’assouplissement des règlements sanitaires qui régissent aujourd’hui l’exportation de produits de salaison et de foie gras en Chine.

Thierry Blandinières
Thierry Blandinières© DR

Viser les premiers consommateurs mondiaux de porcs

"La Chine, premier consommateur mondial de viande de porc, a décidé de s’ouvrir aux exportations de viande de porc français, commente Thierry Blandinières, ce qui offre des perspectives pour les produits de salaison. Une équipe d’experts chinois a ainsi été missionnée pour venir étudier nos processus de fabrication, il s’agit là de la dernière étape qui mènera vers la signature d’un protocole sanitaire entre Paris et Pékin".

Concernant le foie gras, un premier protocole est à l’étude afin d’aboutir à une autorisation d’exportation.

Delpeyrat tourné vers l'export

Le groupe Delpeyrat s’intéresse depuis quelques années au marché chinois; cela passe entre autre par l’ouverture de boutiques, franchises et corners Comtesse du Barry dans les grandes métropoles chinoises. "Notre objectif est d’exporter le meilleur de la gastronomie française à destination d’une population de plus en plus avide de consommer des produits de qualité et de luxe."  La conquête de marchés à l’exportation est  primordiale pour Delpeyrat et ses 440 millions d’euros de chiffre d’affaires; dont 15% sont expliqués grâce à l’export.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA