Delpeyrat et Deveille en appui des « Spanghero »

|

Deux sociétés sont venues muscler l'offre de reprise de l'entreprise Spanghero par ses salariés : Delpeyrat (coopérative Maïsadour) et Deveille, spécialisée dans le désossage.

De son côté, Laurent Spanghero, fondateur, avec son frère, de l'entreprise du même nom, avant de la céder à la coopérative basque Lur Berri en 2009, a constitué un dossier concurrent pour en reprendre les rênes. Les offres ne sont désormais plus acceptées par le tribunal de commerce. Il devra trancher entre ces deux propositions, dont nous ne connaissons pas, à l'heure actuelle, le nombre d'emplois qui seront sauvegardés le 2 juillet.

La société Spanghero, acteur majeur dans le « horsegate », est en liquidation judiciaire depuis le 19 avril. Un plan social, dévoilé le 28 mai, est en cours pour les 230 salariés. Ils ont, depuis, manifesté dans plusieurs entreprises de Lur Berri, dont le siège de Labeyrie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2281

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous