Marchés

Delpeyrat et Deveille soutiennent les salariés de Spanghero pour une 2e offre de reprise

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les salariés de Spanghero, appuyés par les entreprises Delpeyrat et Deveille, vont déposer une offre de reprise de leur société, a annoncé ce jeudi 20 juin, le ministre de l'Agroalimentaire Guillaume Garot.

Spanghero

"L'offre des salariés, annoncée il y a maintenant quelques semaines, sera demain améliorée grâce à l'appui de deux entreprises de la filière alimentaire, Delpeyrat et Deveille", a ainsi déclaré le ministre sur la chaine d’informations BFM.

Laurent Spanghero, fondateur avec son frère de l'entreprise éponyme avant de la céder à la coopérative basque Lur Berri en 2009, avait déposé mercredi une offre concurrente de reprise.

Réponse le 2 juillet

Le tribunal de Commerce devra trancher le 2 juillet, a rappelé le ministre assurant que lui-même "n'avait pas à choisir". Ce deuxième projet estime-t-il doit "muscler" celui des salariés et "permettre de retrouver de vraies perspectives économiques pour cette entreprise".

La société Spanghero, basée à Castelnaudary (Aude), a brutalement sombré après avoir été mise en cause par le gouvernement mi-février comme un acteur majeur du scandale européen de la viande de cheval frauduleusement vendu comme du boeuf. Elle est placée en liquidation judiciaire depuis le 19 avril, avec maintien de l'activité pendant trois mois jusqu'en juillet.

Un plan social est en cours pour les 230 salariés de l'entreprise qui ont multiplié les opérations de sensibilisation depuis le début du mois de juin, bloquant des usines de l’actionnaire principal, Lur Berri.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA