Marchés

Delpeyrat s’attaque au marché américain du jambon sec

|

D’ici la fin du mois de juin, le groupe va commencer à vendre son jambon de Bayonne sur le marché américain. Fort de l’obtention de différents agréments en Asie et d’un large portefeuille de produits, Delpeyrat redouble d’ambition à l’international.

Au cours d'une conférence de presse consacrée à la présentation des collections de fin d'année jeudi 18 juin 2015, Dominique Duprat, directeur général adjoint de Delpeyrat, a confirmé les ambitions à l'international de l'entreprise.
Au cours d'une conférence de presse consacrée à la présentation des collections de fin d'année jeudi 18 juin 2015, Dominique Duprat, directeur général adjoint de Delpeyrat, a confirmé les ambitions à l'international de l'entreprise. © dr

Du 28 au 30 juin prochain, se tiendra à New-York, le Summer Fancy Food Show, salon leader de l’agroalimentaire sur la côte est-américaine. Parmi les exposants, le groupe Delpeyrat et son jambon de Bayonne. «Le Jambon de Bayonne Delpeyrat va être le premier jambon français à entrer sur le marché américain », s’enthousiasme Dominique Duprat, directeur général adjoint de groupe.

De nouvelles perspectives à l'international

Délivré le 14 juillet 2014 par les autorités sanitaires américaines, l’agrément obtenu pour exporter aux USA ouvre de nouvelles perspectives à l’international pour le groupe implanté dans le Sud-Oust. « D’ici les trois prochaines années, notre objectif est de vendre 250 tonnes de jambon de Bayonne  sur le marché américain », précise Dominique Duprat. Un chiffre que le directeur général adjoint de Delpeyrat juge réaliste compte de l’engouement des américains pour la charcuterie sèche et en particulier le jambon de Parme. Avec 2500 tonnes de jambon de Parme, les Etats-Unis constituent le premier marché de consommation. 

L'Asie en ligne de mire

Alors que les jambons de Bayonne Delpeyrat sont sur le point d’être expédiés vers les Etats-Unis, d’autres partiront vers la Chine dès le 1er décembre 2015, suite à l’obtention le 1er mars dernier d’un autre agrément délivré par les autorités chinoises. Alors que les agréments pour exporter vers la Thaïlande et le Vietnam ont déjà été obtenus, d’autres demandes d’autorisations sont en cours. De fait, le groupe compte bien multiplier par deux son chiffre d’affaires à l’international d’ici à 2020. En 2014, les ventes à l’étranger se sont élevées à 50 M€, soit 10% du chiffre d’affaires global de Delpeyrat. 

Un large portefeuille de produits

Pour y parvenir, le groupe du Sud-Ouest mise sur un large portefeuille de produits (foie gras, charcuterie et vin) et différentes zones géographiques.  Présents historiquement en Espagne, Belgique, Suisse et aux Antilles, les produits Delpeyrat se sont déployés plus récemment au Canada, au Moyen-Orient et au Japon. Dans ce pays qui depuis 2014 est devenu, après la France, le second marché mondial de consommation du foie gras, Delpeyrat réalise 5 M€ de ventes et multiplie les animations auprès des restaurateurs avec le concours de Guy Martin, chef ambassadeur de la marque à l’étranger depuis 2010. L’île de Taiwan qui compte 23 M d’habitants et affiche le 4 ème PIB d’Asie est également dans la ligne de mire du groupe. Depuis la fin de l’année 2014, la marque a déjà réussi à y vendre 3 tonnes de foie gras. De quoi compenser le manque à gagner de 2M€ enregistré par Delpeyrat en 2014 après la fermeture du marché russe aux produits agroalimentaires européens mais également les performances moins bonnes que prévues sur les ventes de vin.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message