Demooz, la plateforme web pour essayer avant d’acheter

|

Demooz est une plateforme d’économie collaborative qui permet d’essayer des produits entre particuliers avant de procéder à l’achat. Créé en avril 2014, Demooz, réunit une communauté de 10.000 technophiles. 

Grâce à Demooz, les acheteurs peuvent tester des produits chez des particuliers qui les possèdent déjà.
Grâce à Demooz, les acheteurs peuvent tester des produits chez des particuliers qui les possèdent déjà. © Demooz

Envie d’essayer un produit avant de l’acheter ? Impossible de trouver ce produit en magasin ? Demooz détient la solution. Cette start-up toulousaine est une plateforme web d’économie collaborative. Demooz permet de mettre en relation le propriétaire d’une montre connectée, par exemple, avec une personne qui veut la tester. Sans prêt ni location, le service est entièrement gratuit. Geoffrey Vidal, le co-fondateur de Demooz, en a eu l’idée en 2010 alors qu’il cherchait à tester un vidéoprojecteur introuvable. "Après avoir fait tous les magasins de Toulouse, impossible de le trouver en fonctionnement", confie-t-il. C’est finalement chez l'un de ses collègues qu’il a pu essayer le produit, "autour d’une bière et devant un Blu-ray", raconte Geoffrey Vidal. L’idée faisant son chemin, il en parle alors à son père. Celui-ci devient son associé en mai 2013. En avril 2014, la première version de Demooz est lancée. "L’intérêt est double, explique Geoffrey Vidal, le site permet d’expérimenter le produit en condition réelle, mais aussi de discuter avec un consommateur, qui utilise le produit, ce n’est pas un vendeur, il ne touche pas de commission dessus".

Demooz : une plateforme gratuite pour ses utilisateurs

En un peu plus d’un an, Demooz réunit sa communauté de geeks et technophiles. "Nous sommes ultra-transparents avec nos membres. Quand nous levons des fonds, nous l’annonçons, nous faisons des soirées dans nos locaux que nous reportons sur le blog...", raconte Geoffrey Vidal. Si le site est gratuit pour les testeurs, "les Demoozers" qui font tester leurs produits reçoivent des points transformables en bons d’achats sur des sites partenaires. "De notre côté, le site est financé par des contrats passés avec des marques pour que leurs produits soient référencés, les marques ouvrent un showroom sur notre site", explique le co-fondateur de Demooz.  En contrepartie, les marques communiquent auprès de leurs clients et leur expliquent en quoi Demooz peut les aider.

Une communauté de 10 000 technophiles  

Actuellement, une soixantaine de produits high-tech sont référencés sur Demooz, car "la communauté est très active et connectée sur les réseaux sociaux". Les utilisateurs de la plateforme ont en majorité entre 25 et 35 ans, et font partie des catégories socio-professionnelles supérieures, "en général des technophiles très pointus qui peuvent se permettre d’acheter ce genre de produits". Au-delà de l’aspect "service", la plateforme Demooz crée surtout "un lien social fort, entre les deux personnes, la glace est brisée de suite, explique Geoffrey Vidal, souvent on compte 30 minutes pour tester une montre connectée, mais cela peut facilement dépasser les 3 heures". A l’avenir, Demooz devrait proposer une fonctionnalité pour que sa communauté puisse échanger ensemble sur un produit.

Demooz veut élargir son audience

Si Demooz reste aujourd’hui tournée sur le high-tech, la société souhaite à terme se positionner sur des produits très engageants financièrement, comme le bricolage, l’électroménager ou la voiture. La start-up est très présente dans les grandes villes, à Paris, Bordeaux ou Toulouse "comme Le Bon Coin à ses débuts", note le cofondateur de Demoooz. Geoffrey Vidal vise aussi l’Europe et les Etats-Unis : "Les marques nous encouragent à ouvrir le service au Royaume-Uni, en Allemagne, et aux Etats-Unis".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message