Départs en cascade chez Hugo Boss

|

Hugo Boss vient d'annoncer le départ du président de son conseil de surveillance, quelques semaines après la démission du patron du groupe allemand de prêt-à-porter haut de gamme.

« J'avais prévu de démissionner de mon poste en raison d'une série d'autres engagements », explique Giuseppe Vita dans un communiqué boursier. Ce président du Conseil de surveillance qui siège au conseil de la société depuis 2000, quittera ses fonctions le 30 juin. Son contrat devait expirer en 2010.
Selon le magazine économique WirtschaftsWoche, le départ de Giuseppe Vita doit être interprété comme une nouvelle démonstration de l'opposition croissante à la politique du fonds d'investissement Permira.
Le président du directoire Bruno Sälzer avait jeté l'éponge en février en raison de « divergences de vue » sur la gestion de la société.
Le fonds britannique, qui a pris le contrôle de Hugo Boss l'an dernier via la société italienne Valentino, a notamment fait pression pour le versement d'un dividende en forte hausse au titre de l'exercice 2007. Il s'élève à 1,45 euro par action ordinaire, sans compter un dividende exceptionnel de 5 euros par action. Ces propositions doivent encore être approuvées lors de l'assemblée générale, que présidera encore Giuseppe Vita. Ce dernier a accepté de rester en poste jusqu'au 30 juin afin de donner du temps au groupe pour trouver un remplaçant.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter