Des céréales moches 30% moins chères !

|

La première marque "anti-gaspi" Les Gueules Cassées annonce l’arrivée en mars 2015 de céréales "moches" mais "aussi bonnes" vendues 30% moins chères que la concurrence.

Les céréales moches et anti-gaspi des Gueules Cassées
Les céréales moches et anti-gaspi des Gueules Cassées© LGC

Après les légumes moches, les céréales moches ! Le collectif des Gueules cassées, qui s’est fait connaitre après son opération de fruits et légumes non calibrés vendus 30 % moins chers en grande distribution, commercialisera dès le mois de mars 2015 des céréales présentant des défauts d’aspect mais de qualité identique aux produits concurrents.

5 références pour moins d’1€

La gamme de céréales "Gueules Cassées" comprendra 5 références pour enfants et adultes (corn flakes, corn flakes enrobés, gamme enfant, gamme extrudée et multigrains) en étuis de 400 grammes pour moins d’un euro (entre 0,92 € et 1,18 € selon les familles) ! Elles seront produites par le fabricant de marques de distributeurs Sevenday, basé en Alsace, qui se déleste chaque année de 15% de la production pour des défauts d’aspect mineurs (forme, taille, couleur) les excluant automatiquement des cahiers des charges des distributeurs. "Nous allons démarrer avec 300.000 étuis", précise Nicolas Chabanne, co-fondateur du collectif, actuellement en négociation avec la grande distribution, et qui se rémunérera sous forme de royalties sur les ventes pour la marque et la promotion.

Financement participatif

Pour financer le projet, le collectif "Gueules Cassées" a choisi de passer par le financement participatif à travers la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank qui serviront à la promotion du produit et se transformeront en pré-achat pour 75% de la somme récoltée puisque les contributeurs recevront chacun une boîte de céréales. "Les consommateurs sont prêts à nous épauler dans ce combat anti-gaspillage pour en finir avec la gabegie de tonnes de produits consommables et jetés, explique Nicolas Chabanne. Notre objectif est de créer un mouvement similaire à free dans les telecoms en proposant les gammes les moins chères du marché. C’est un nouveau segment que nous allons étendre progressivement à d’autres produits et qui risque de faire bouger les lignes en termes de prix". Parallèlement aux céréales, le collectif travaille à la mise sur le marché d’un camembert au lait cru un peu moins lisse, un peu moins parfait.. .mais issu du même lait de qualité!

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres