Marchés

Des Français de plus en plus sportifs

|

La preuve par les chiffres : selon le panel NPD, les ventes de vêtements et de chaussures utilisés pour la pratique d'un sport ont augmenté de 26% depuis 2009. Chez l'homme, basket-ball et running sont en tête, chez les femmes, running aussi et sport en salle de gymn.

Les Français courent... et n'hésitent pas à dépenser plus de 100 euros pour une paire de chaussures. Ici, des Asics.
Les Français courent... et n'hésitent pas à dépenser plus de 100 euros pour une paire de chaussures. Ici, des Asics.

+6% en moyenne par an! Beaucoup de secteurs aimeraient afficher des performances comparables. C'est le cas du sport, dont les ventes de chaussures et de vêtements ont explosé depuis 2009, affichant une insolente croissance de 26%. La raison est toute bête : les Français font de plus en plus de sport. Plus de la moitié du chiffre d'affaires des marques de sport (57% exactement) repose sur les ventes d'articles utilisés dans le cadre d'une pratique sportive. C'était 53% il y a 5 ans. "C'est vraiment la pratique sportive, technique, qui est le moteur de croissance des ventes de vêtements et de chaussures, explique Renaud Vaschalde, analyste sport pour NPD Group. Même si les baskets ou sneakers ont continué à être les vecteurs du sportswear dans la vie quotidienne, les vêtements de sport eux sont restés cantonnés à la sphère sportive". 

Running toute!

Toujours d'après les données NPD, le running conquiert hommes et femmes avec des ventes en hausse de 11% par an. Le basket séduit les hommes (+21%) et le sport en salle de gymn les femmes (+5% par an). Les enfants ne sont pas en reste avec une hausse de 4% par an depuis 2009. En toute logique, les modèles phare pour le running chez Adidas (Adidas Supernova Glide Boost), Asics (Asics Gel Cumulus) et chez Nike ((Nike Free 5.0) affichent les meilleures ventes en septembre 2014. Les mêmes marques dominent sur le fitness et le basket-ball. Le prix n'arrête pas le chaland : les ventes de chaussures de running à plus de 100 euros s'envolent (+43%). Enfin, leurs goûts ne sont pas très originaux, les hommes se tournant vers le bleu (+80% des ventes en 2014) et les femmes vers le rose. Ou serait-ce les marques qui manquent d'imagination?
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter