Marchés

Des jambons mal étiquetés, selon l’organisation professionnelle des viandes

|

Pour le SNIV-SNCP, l'organisation professionnelle regroupant les entreprises du secteur des viandes, il y a urgence. Selon les résultats de l’enquête (réalisée sur les mois de septembre et octobre) sur les jambons cuits en GMS, l’application de l’accord sur l’étiquetage de l’origine, comme la présence du logo VPF (viande de porc française), ne sont pas respectées. En effet, seules 22 % des marques premiers prix, 60 % des MDD et 30% des marques nationales affichent l’origine de leur viande de porc ,sans forcément avoir l’ensemble des mentions exigées par l’accord INAPORC du 15 décembre 2010. Concernant la présence du logo VPF 20% des marques premiers prix, 70% des MDD et 38% des marques nationales l’affichent.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter